«Une ville bâtie sous le niveau de la mer»
- le Cavalier de Bronze, un poème d'Alexandre Pouchkine
Le Code de Déontologie du Généalogiste Le Code de Déontologie à Responsabilité-Zéro est un "chef-d’œuvre" de cynisme dont les droits d'auteur reviennent à Serge Bouchard, avocat de Québec, Ce faux "Code" est tel que Michel Banville, l'ancien président de la Fédération, le décrit, une aberration:

La cupidité à l'Institut Drouin (Jean-Pierre Pépin, Sébastien Robert, Bertrand Desjardins) est le moyen de s'approprier tout ce qu'ils trouvent. Tout le développement est fondé sur le mensonge, le vol, les tricheries, les abus de confiance, les conflits d'intérêt, les dissimulations, le mépris de toute règle démocratique, l'absence chronique de transparence, la collusion, l'absence d'éthique et l'hypocrisie de cacher des actionnaires pendant des années! (le professeur-entrepreneur Bertrand Desjardins, Michel Pratt le président-fourbe), l'évasion fiscale, les parjures * (pour J.P. Pépin) etc... On croirait à une liste sans fin. Denis Racine, l'avocat de l'Institut Drouin et président de la Fédération a pataugé, plus que quiconque, dans le conflit d'intérêt et la duplicité. Il est de plus fort probable que, comme Bertrand Desjardins l'a fait, Michel Pratt cache être actionnaire de l'Institut Drouin, ment aux membres et préside la société du Marigot depuis des années en situation de conflit d'intérêt* avec ses co-actionnaires.
La manipulation est leur discours, leur Règle d'Or, sans foi ni loi. À l'Institut Drouin, on triche, on vole, on vous berne «par altruisme», pour votre bien ! ce lien.
L'Institut Drouin est bon voisin de «la famille Bougon», s'il y a une passe-passe croche, une magouille pour envoyer la facture à d'autres, en double ou même plus, refiler ses coûts à la collectivité : pourquoi hésiter? On s'approprie le travail de tous, on y aborde les droits des autres avec cynisme. La combine à tout coup... C'est aussi ça la généalogie !
* Conflits d'intérêt et Parjures suivre ce lien (à venir)

..LES PLUS IMPORTANTS PLAGIATS DE GÉNÉALOGIE

«francogène» plagiaire : Denis Beauregard; un plagiat GÉANT du Dictionnaire de René Jetté. Denis Beauregard a, en outre, plagié l’œuvre de R. Jetté de 1621 à 1825; c'est un vol représentant plus de 30 années de travail. Ce Plagiat découle (je cite) «d'une entente secrète»; Jean-Pierre Pépin, Bertrand Desjardins et la S.G.C.F. (Marcel Fournier) en ont une très grande responsabilité. Denis Beauregard était alors sur le c.a. de la S.G.C.F. et travaillait pour l'Institut Drouin. Voir tous les détails et la preuve de ce Méga-Plagiat à ce lien
Le «LaFrance». plagiaires : l'Institut Drouin (Jean Pierre Pépin, Sébastien Robert) / Bertrand Desjardins aidés par Michel Pratt (Société du Marigot).
Le «LaFrance» est une copie non autorisée par l'Éditeur Chenelière Éducation du PRDH (1621-1799) de l'Université de Montréal. Les plagiaires comptaient faire croire que les transcriptions 1621 à 1799 avaient été faites par l'Institut Drouin. Après avoir commercialisé illégalement le PRDH pendant 3 ans, l'Institut Drouin achète ce qu'il a volé et vendu (mai 2014). [VOIR encadré, ci-dessous.]
Il s'agit d'une combine frauduleuse impliquant Jean-Pierre Pépin, Sébastien Robert, Bertrand Desjardins (après avoir volé et remis les fichiers du PRDH à l'Institut Drouin , ce "professeur-entrepreneur" en devient actionnaire) et Michel Pratt qui a menti effrontément à son conseil d'administration et à son assemblée de membres et ce n'était pas la première fois. M. Desjardins cachait ses liens avec l'Institut Drouin, pour profiter d'une fausse indépendance universitaire; il a montré qu'il était "actionnaire" plus de 2 ans après sa retraite. Est-ce que M. Pratt va faire de même dans quelques mois, alors qu'il ne compte pas renouveler son mandat de président du Marigot? Michel Pratt, aurait-il été président en conflit d'intérêt pendant des années? ce lien
Le «BSQ 1926-1997». plagiaires : l'Institut Drouin (Jean Pierre Pépin, Sébastien Robert) / la Société de Généalogie de Québec (André G. Bélanger)/ La Société de Généalogie Canadienne Française (Gisèle Monarque). Le BSQ 1926-1997 a été obtenu de la plus hideuse façon, en méprisant une entente signée, de bonne foi, par Mme Mariette Parent (S.G.Q.) et le M.S.S.S.Q. en 2000. Les conditions étaient que les données de l'index, mises sur cdrom, étaient réservées à certaines sociétés de généalogie à but non lucratif, autorisées, l'utilisation en était restreinte à leurs locaux, une mention du M.S.S.SQ. était obligatoire. Le mépris du Droit au Respect de la Vie Privée est toujours vu comme un atout par cette Fédération, la duperie des moyens utilisés par les plagiaires sera dissimulée.
L'«Annuaire des Citoyens du Québec de 2003» (liste électorale volée). plagiaires : l'Institut Drouin la distribution a été faite à la Fédération même lors d'un «Conseil de la Fédération» présidé par Denis Racine (avocat de l'Institut Drouin, en conflit d'intérêt) en octobre 2005; Publication de la liste électorale volée de 2003. [interdite à l'été 2012, par la Cour Supérieure; l'institut Drouin en a appelé de la décision...]
La Cour d'Appel déboute Jean Pierre Pépin et son avocat-fumiste Denis Racine et fait une jambette aux «calvettes à entourloupettes» de M. Pépin qui en conserve une honorable mention à sa «turpitude» (décembre 2013).

Jean-Pierre Pépin étale sa mauvaise foi à la une du journal le Devoir (mai 2014). ce lien
* ces 4 plagiats ont pu bénéficier de la plus complète complaisance de la Société de Généalogie Canadienne Française (présidents : Marcel Fournier, Gisèle Monarque, Jean Pierre Pépin était sur le c.a. en 2000-2004)
** la Fédération des Sociétés de Généalogie a une grande responsabilité dans la diffusion de la liste électorale volée; le président en 2005-06, Denis Racine, était aussi l'avocat de l'Institut Drouin (Jean Pierre Pépin était sur le c.a. de la Fédération en 2005). Il est aussi hautement probable que cette liste électorale de tout le Québec (5,5 millions de personnes mentionnées) ait été obtenue illégalement par M. Denis Racine alors qu'il était organisateur électoral, en 2005, pour la défunte A.D.Q.
*** Denis Beauregard, Jean Pierre Pépin et Sébastien Robert ont été
administrateurs de Société et/ou de la Fédération.
**** La Société Historique du Marigot (et tout particulièrement Michel Pratt qui a menti à ses membres à maintes occasions) a grandement soutenu la distribution de la liste électorale volée et aidé à dissimuler l'utilisation non autorisée du PRDH pour le «LaFrance» de l'Institut Drouin.
Ça nous amène à vous inviter à notre «Bal Infernal et Démagogique» d'après une idée originale* de Jean Pierre Pépin avec l'inestimable contribution de Mikhaïl Boulgakov et de Nicolas Gogol. (Et, un Merci! particulier à ma bonne amie Fraülein Gretchen et à Herr Von Goethe - et une fois de plus on profite de n'importe quelle occasion qui se présente à nous pour envoyer nos meilleures salutations à certains de leurs compatriotes qui seraient - soupçonne-t-on, Aïe! aïe! aïe! - amis-lecteurs de ce blogue.)

LA JAVA DU DIABLE
Parce que le Diable s'aperçut
Qu'il n'touchait pas de droits d'auteur
Tout ça c'était d'l'argent d'foutu
Puisqu'il n'était même pas éditeur
- Charles Trenet
n


Великий бал у сатаны -
Сергей Алимов
Grand Bal chez Satan - Serge Alimov

NOTRE GRAND BAL INFERNAL EST CONSTITUÉ de 3 TABLEAUX :

- présentation du Bal - transport - orchestre.
- La suite de la série des
TRICHEURS sur expressément expressivement

J. P. Pépin.
- et la Lettre concernant MM. Racine et Bouchard.
le tout est à ce lien >> à venir


* «bal infernal et démagogiqu
propos de M. Pépin dans un courriel m'étant adressé ...
écrit avec toute son extrême mauvaise foi. Voir ce lien

jeudi, septembre 10, 2015

LES TRICHEURS | Sébastien Robert de l'Institut Drouin, un gars de vision "multilatérale"

Les  Tricheurs
SÉBASTIEN ROBERT


co-actionnaire de l'Institut Drouin
(avec J.P. Pépin, B. Desjardins, M. Pratt)



Voir l'Image ci-dessous.

J'ai voulu allé vérifier si les descriptions des actes / bibliographie du PRDH avait été améliorées, ça faisait un moment que je ne l'avais pas fait. (là c'est vérifié: évidemment  rien n'a changé, toujours pas de Larouche, Hébert, Jetté etc... M. Desjardins continue ses fâcheuses dissimulations et son ententement à ne pas citer ses sources!). Je suis allée sur la page de M. Robert, car le site du PRDH donnait en début de semaine une "erreur 404".
euh!
Une panne à ce que j'ai lu (sur le site de M. multilarétality lui-même).

*

Mais ça m'a fait bien rigoler cette petite phrase de Sébastien Robert concernant l'UNILATÉRALITÉ...

Puis, je me suis demandée : devrais-je me sentir visée ?  C'est que j'ai cru remarquer qu'on n'est pas très nombreux à critiquer ouvertement l'institut Drouin; à part moi et Eugène, vous ne trouverez personne à s'y risquer. Ô douce quiétude, Ô sage indifférence...

Mais, c'est vraiment drôle de lire ça d'une personne qui semble avoir (à mon piètre sens) un sens zéro de la démocratie (c'est un euphémisme), telle que Sébastien Robert.
*

Voici son court commentaire (je l'ai mis en jaune)


















ou voir ce lien





"Ce que je n'aime pas : La Vision unilatérale de certaines personnes en généalogie" - Sébastien Robert.
Honnêtement, je haïs ça ce genre de phrase-creuse-comprenez-ce-que-vous-voudrez - sans exemple!



Ainsi donc, lui, ne participerait pas à des décisions unilatérales, le monsieur :  Vraiment?  (Ça porte à rire!)

*
un peu hors sujet.
Ce que M. Robert "n'aime pas", outre l'"unilatéralité", le hip-hop et le rap. Ça m'a rappelé Francine D., une collègue de travail, une amie aussi,  que j'avais, rafraîchissante et désopilante!, elle venait d'Amqui - un village qui a donné très peu de grands timides à la Nation -  et elle aimait le country (ce qui n'est pas mon fort). Quand elle me trouvait l'air pas-drôle ou que je montrais des signes inquiétants de sérieux, elle me chantait une "toune" (devenue "ma toune") : "La Vie est dure pour les Cowboys du Québec". Une chanson d'une remarquable -superlatérale- efficacité à requinquer: j'me pliais de rire à chaque fois. Dix fois elle m'a dit qu'elle me ferait une cassette (c'est que ç'pas d'hier!) de "ma toune" et qu'elle me l'apporterait. Et je ne l'ai jamais eue. Ce n'est que tantôt que j'ai tenté altruistement le titre de ma toune sur youtube.  Et la voici-voilà.
Ça va vous plaire... le son est assez moyen, moi-même, j'comprends pas tout. note: «swing la bacaisse dans le fond de la boîte à bois» c'est une phrase qui revient dans les "rigodons" folkloriques, "bacaisse" signifie grosse dame  bâche pour transporter du bois...* c'est  - pis ché ben pas pourquoi et personne ne le sais, je crois. Probablement un gros monsieur, «gros baquet» (gros ventre) mis au féminin?). Pour ne pas ête accusée d'opinion unilatérale, en voici une seconde, pour une meilleure Bilatéralité... l'opinion d'Eugène : «Eh Yo человек! t'aimes pas le Rap!? Eh! t'pas cool ou t'as jamais tenté la multilatéralité multiculturelle d'un bon frais vrai rap-russe. Alors, en voici ! ».

fin du hors-sujet
*

Un petit aperçu (bien unilatéral, pauvre de moi!) de la grande MULTILATÉRALITÉ de Monsieur Robert  - à moins qu'il ne confonde avec Multihilarité ... à vous de voir :

Car le voici, ce «visionnaire»


- M. Sébastien Robert jamais ne répond...  j'ai pris la peine, à de nombreuses reprises, de m'enquérir de son opinion (sur : fichier sur les adoptés, BSQ, livres publiés sous des  prête-nom, «LaFrance»); il ne semble pas en avoir, ou n'est pas enclin à la partager. Jamais, au grand jamais, il ne m'a répondu. Une fois, il a envoyé ma demande à Jean Pierre Pépin (un courriel que j'avais envoyé sous l'identité ridicule d'"Eugène P. généalogiste international de Petersbourg, Russie"); M. Pépin seul  a, semble-t-il, droit de parole et pleine liberté d'expression à l'Institut Drouin (qui n'est pas une démocratie mais une entreprise dont l'actionnaire majoritaire est Pépin). M. Pépin est aussi prodigue pour les parjures.


 - Le (soi-disant) «Registre des adoptés» de M. Robert. Pour M. Robert, le droit à l'opinion de Mme F... la plaignante (ou une des plaignantes) figurant contre sa volonté au "registre des adoptés" de l'Institut Drouin a moins de valeur que ses propres intérêts et ceux de sa compagnie. Le nom de cette dame y est toujours, il ne lui a pas demandé la permission avant de mettre ses infos en ligne, elle ne veut pas en être, la loi lui donne raison, la CAI a ordonné la destruction du fichier (décision de février 2015), mais Mme F... doit se ratatiner devant la "vision" macho-autoritaire-unilatérale de MM. Robert et Pépin (ainsi que celles des Desjardins et Pratt, leurs 2 pleutres cachés). Le toujours unilatéralement grossier Institut Drouin n'a strictement rien effacé de son stupide fichier.

- M. Sébastien Robert  pseudo-"coordonnateur" du Groupe-Nécro.org et son "commanditaire" bidon, l'Institut Drouin... qui totalement unilatéralement se croit en droit de mépriser les lois. Pourquoi a-t-on fait disparaître les mentions de "commandite" de ce faux "organisme"? Pourquoi a-t-on attendu 2014 pour ajouter "Groupe Nécro" au registre des entreprises? Pourquoi ne demande-t-on plus de bénévoles depuis le journal de la Fédération? Pourquoi le "membre bienfaiteur" fait sur mesure pour le Groupe-Nécro (conflit d'intérêt) par Denis Racine le président-avocat de l'Institut Drouin a-t-il été effacé des Règlements? Dites-nous donc, en quoi la fausse représentation, M. Robert, est "multilatérale"? Serait-elle une "vision"?  C'tu une vision dans le genre de celles des gourous-à-sous qui transcendent, subliment, subtilisent, volatilisent et dévalisent?  Et, en quoi serait-ce "unilatéral" de dénommer pour dénoncer - comme je l'ai fait-  un abus fait de fausse représentation et du mépris d'une loi (démocratique, voulue, débattue, votée), Monsieur Profiteur?


Ô Eugène, ma Muse,
mon moi, ma russe ruse
qui l'eût cru, le poète t'a créé
t'as fait croître, et dans la crue,
de chuchotements chuintant
tu as chu, tu as déchu,
il encourut à créer
cette crue cruelle

-  d'une poétesse désirant conserver 
son droit à l'anonymat, pour cause ...

- M. Robert apprécie les Conflits d'intérêt. Le conflit d'intérêt, la dissimulation et l'hypocrisie seraient-elles aussi de ces belles grandes «visions multilatérales»?  Quand M. Robert était, après M. Pépin, sur le conseil d'administration du Marigot et bénéficiait de la fourberie de Michel Pratt qui a caché à son conseil et aux membres qui l'élisaient qu'il était actionnaire de l'Institut Drouin... l'UNILATÉRALITÉ prévalait au bonheur de M. Robert, qui mentait, tout aussi pitoyablement que MM. Pratt et Pépin, aux membres et aux autres administrateurs.  Ce sont là des manières "dignes" de pègreux!

- M. Robert a manipulé le conseil d'administration du Marigot avec Michel Pratt, le président et co-actionnaire caché de l'Institut Drouin. Ils ont convaincu le Marigot à participer à leur supposée entente tripartite, en omettant de mentionner qu'il désirait utiliser cette société pour plus facilement dissimuler un vol. M. Pratt dissimulait de connivence avec M. Robert, ses propres intérêts. Une double tromperie, et un multi-mépris «unilatéral» fait à la démocratie.

- M. Robert est «coordonnateur» d'une tricherie, encore une fois : "Partenariat" écrit MIchel Pratt pour définir le lien entre l'Institut Drouin (Jean Pierre Pépin et Sébastien Robert), Michel Pratt (qui fait participer le Marigot par la manipulation et la dissimulation et obtient par sa société des subventions pour sa compagnie) et Bertrand Desjardins (qui contribue en remettant les fichiers du PRDH) dans son Histoire (-mensonge) de l'Institut Drouin, un bouquin de désinformation et d'intox. Le terme choisi par Miche Pratt est volontairement impropre, le mot juste est "collusion".  Ces gens se sont entendus pour dissimuler un vol et on donnera à M. Robert le titre de "coordonnateur" ! (propos du livre de M. Pratt).

- Les textes-tromperies de M. Robert : Sans rire, qui comprendrait dans le propos de cupidité ordinaire de M. le visionnaire que quand il vole Chenelière Éducation, il le fait de façon «multilatérale» ? Ainsi, nous les cons, les généalogistes, les clients, devrions nous mettre au diapason des «visions» de M. Robert, Pépin, Desjardins et Pratt et comprendre que quand ils taisent le nom de l'éditeur pour s'approprier ses droits c'est à la demande de ce dernier!? Menteur-trompeur-tricheur-voleur, M. Robert n'a pas de «vision», seulement la berlue.  Voir la présentation malhonnête qu'il a écrit à l'inauguration de son «LaFrance» volé et la dissimulation faite pour tromper sur la propriété légitime du PRDH que l'Institut Drouin a volé à Chenelière Éducation  :  ce lien

- M. Robert est sur le conseil lors de la publication de l'Histoire-bidon écrite par Michel Pratt. Ce livre est publié par le Marigot puis, passe-passe,  par l'Institut Drouin. L'auteur est beaucoup trop peu honnête pour aviser ses lecteurs qu'il est actionnaire de l'Institut Drouin, et, au diable l'objectivité, il préfère leur imposer une "vision" déformée ("unilatérale") des tricheries telles que celles de la liste électorale volée et du vol du PRDH. M. Robert apprécie le genre. Une Histoire flatteuse de fourbes par eux-mêmes...

- M. Robert n'a jamais critiqué sa position de Juge et Partie que lui octroie, comme administrateur, le Code-mensonge de Déontologie. Il aime le genre, et contribue aux mensonges entourant la diffusion de la liste électorale volée, le BSQ, le «LaFrance», le «registre des adoptés». Un simulâcre de "déontologie" fait pour son profit lui sied très bien. On rigole de lire quelqu'un de si confortable en Juge et Partie,  écrire «ne pas aimer la vision unilatérale de certains généalogistes»  et donc sembler dire ne pas s'aimer lui-même. (on se rappellera de M. Pépin, en 2007, qui représentait l'institut Drouin à la Commission Bouchard-Taylor et qui se pavanait avec à la fois sa liste électorale volée et vantait les "hauts standards éthiques" que lui procuraient son Code de Déontologie ... ce lien . M. Pépin était alors à la fois administrateur du Marigot et de la Fédération!)

- Pour M. Robert, en démocratie l'opinion de gens intéressés uniquement suffit... Ainsi, feignant l'imbécillité il écrit: «Mais qu'est-ce que c'est, une date de naissance ou mariage, au fond? C'est des chiffres, rien de très ''dangereux'' haha. » - «Sébastien26» car, il n'est en plus, l'amateur de données nominatives, même pas foutu de se nommer! Les gens mentions n'ont pas le droit à donner leur opinions, que les généalogistes le peuvent ! Entre les lignes de son compte Facebook, on apprend qu'il n'est pas franc du tout, car, bien qu'il encourage les gens à mettre les infos de tout un chacun, il se retient de faire de même. ... Il mentionne sur Facebook des personnalités publiques ou étire ce droit, à son avantage, en mentionnant des parents de personnalités publiques. Il sait fort bien que ses bobards sur les adoptés, et le BSQ ne sont pas des vérités. Ces gens ont droit au respect de leurs renseignements personnels. Trompeur, M. Robert... [notez que M. Robert est diplômé de 1er cycle en Communication...! ]

- Un  exemple éloquent de «vision multilatérale» : Simultanément, entre 2005 et 2009 leur avocat Denis racine est au conseil de la Fédération, Jean-Pierre Pépin et Michel Pratt à celui du Marigot, B. Desjardins au PRDH.  Le conflit d'intérêt total et général qui semble bien au goût «unilatéral» (ou «multilatéralement totalitaire» ?)  de M. Robert (qui a été, lui aussi, des c.a. du Marigot et de la Fédération avec son co-actionnaire et avec son avocat !). M. Pratt a aussi inventé une inepte discrimination lui donnant droit, au travers d'une de ses tricheries, à exclure des gens, parce qu'il est "tierce partie"  et ce,  "sans autres explications" !


votre moujik,

N


Références.

Le site du PRDH-Desjardins
Les sources mal foutues du PRDH. ce lien.
sur ce blogue, les sources manquantes du PRDH ce lien

PRDH  : Une coquille vide?  C'est ultra-bidon la photo genre photo de classe de l'"équipe du PRDH", de la poudre aux yeux; un style dont semble friand M. Desjardins. ce lien
*
Sébastien Robert | "temporeality"
ce lien

Ses "Blogues" à ce lien  (ce sont uniquement des publicités) sur Planète Généalogie, le site de Sylvain Croteau -le meilleur ami que j'ai - et du formidable Maître en fumisterie, Denis Racine.

N'en cherchez pas dans les blogues de M. Robert de propos sur la «déontologie»; ne cherchez même pas ce vilain mauvais gros mot dans le propos "multilatéral" de M. Robert, il n'existe pas. M. Robert  a été administrateur du Marigot, responsable donc de l'application du Code de Déontlogie ... (un Juge et Partie mais pas unilatéral... hum! hum! Crédible le gars, n'est-ce pas !)

- Page Facebook de l'Institut Drouin (tnenue par S. Robert) : ce lien
- Page linkedIn de S. Robert : ce lien

- l'Histoire de l'institut Drouin, l'histoire truquée écrite par Michel Pratt, est disponible en .pdf sur le site de l'institut Drouin...

- parjures de J.P. Pépin :  1) Il s'est ainsi parjuré devant la Cour Supérieure en affirmant que la liste électorale volée était distribuée en Europe. 2) Au sujet de la diffusion du BSQ, en Cour supérieure, à la question «Donc, c'est une entente avec le BSQ?» M. Pépin répond «Oui». 3) Il affirme sous serment avoir ajouté à la liste électorale des informations «disponibles» du «BSQ», «c'est un cumulatif», dit-il. C'est absurde, ça signifie qu'une personne mariée avant 1997, aurait pu être mineure en 2003 !Pauvre menteur...) 4) Il s'était encore cupidement parjuré lors de l'arbitrage commercial dans sa cause contre ancestry.ca. Il a exagéré les coûts de la numérisation d'environ 2000% («$3 millions» a-t-il, grassement menti même sous serment, alors qu'il avait bénéficié de subventions gouvernementales détournées depuis le Marigot dont il était vice-président), pour tirer un dédommagement, et voler, en même temps le PRDH. Il a ainsi fait exploser, à son bon profit, le coût de la généalogie 5) Devant la C.A.I., en février 2015, il affirme que les données sur l'adoption recopiées depuis le registre n'étaient pas confidentielles avant 1994. 6) Au même moment «Le nom des parents biologiques n’est pas divulgué, sauf lorsque ce renseignement a été fourni par la personne adoptée» (dans les 3 causes il était représenté par le retors Denis Racine, il a eu aussi Michel Pratt, Marcel Fournier comme témoins ou Bertrand Desjardins ).
*

- CAI  : signifie «Commission d'accès à l'information» .

- «Eugène» est le "héros" du poème d'Alexandre S. Pouchkine, Le Cavalier de Bronze, dont l'action se passe lors de l'innondtion de Petersbourg en 1824.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire