«Une ville bâtie sous le niveau de la mer»
- le Cavalier de Bronze, un poème d'Alexandre Pouchkine
Le Code de Déontologie du Généalogiste Le Code de Déontologie à Responsabilité-Zéro est un "chef-d’œuvre" de cynisme dont les droits d'auteur reviennent à Serge Bouchard, avocat de Québec, Ce faux "Code" est tel que Michel Banville, l'ancien président de la Fédération, le décrit, une aberration:

La cupidité à l'Institut Drouin (Jean-Pierre Pépin, Sébastien Robert, Bertrand Desjardins) est le moyen de s'approprier tout ce qu'ils trouvent. Tout le développement est fondé sur le mensonge, le vol, les tricheries, les abus de confiance, les conflits d'intérêt, les dissimulations, le mépris de toute règle démocratique, l'absence chronique de transparence, la collusion, l'absence d'éthique et l'hypocrisie de cacher des actionnaires pendant des années! (le professeur-entrepreneur Bertrand Desjardins, Michel Pratt le président-fourbe), l'évasion fiscale, les parjures * (pour J.P. Pépin) etc... On croirait à une liste sans fin. Denis Racine, l'avocat de l'Institut Drouin et président de la Fédération a pataugé, plus que quiconque, dans le conflit d'intérêt et la duplicité. Il est de plus fort probable que, comme Bertrand Desjardins l'a fait, Michel Pratt cache être actionnaire de l'Institut Drouin, ment aux membres et préside la société du Marigot depuis des années en situation de conflit d'intérêt* avec ses co-actionnaires.
La manipulation est leur discours, leur Règle d'Or, sans foi ni loi. À l'Institut Drouin, on triche, on vole, on vous berne «par altruisme», pour votre bien ! ce lien.
L'Institut Drouin est bon voisin de «la famille Bougon», s'il y a une passe-passe croche, une magouille pour envoyer la facture à d'autres, en double ou même plus, refiler ses coûts à la collectivité : pourquoi hésiter? On s'approprie le travail de tous, on y aborde les droits des autres avec cynisme. La combine à tout coup... C'est aussi ça la généalogie !
* Conflits d'intérêt et Parjures suivre ce lien (à venir)

..LES PLUS IMPORTANTS PLAGIATS DE GÉNÉALOGIE

«francogène» plagiaire : Denis Beauregard; un plagiat GÉANT du Dictionnaire de René Jetté. Denis Beauregard a, en outre, plagié l’œuvre de R. Jetté de 1621 à 1825; c'est un vol représentant plus de 30 années de travail. Ce Plagiat découle (je cite) «d'une entente secrète»; Jean-Pierre Pépin, Bertrand Desjardins et la S.G.C.F. (Marcel Fournier) en ont une très grande responsabilité. Denis Beauregard était alors sur le c.a. de la S.G.C.F. et travaillait pour l'Institut Drouin. Voir tous les détails et la preuve de ce Méga-Plagiat à ce lien
Le «LaFrance». plagiaires : l'Institut Drouin (Jean Pierre Pépin, Sébastien Robert) / Bertrand Desjardins aidés par Michel Pratt (Société du Marigot).
Le «LaFrance» est une copie non autorisée par l'Éditeur Chenelière Éducation du PRDH (1621-1799) de l'Université de Montréal. Les plagiaires comptaient faire croire que les transcriptions 1621 à 1799 avaient été faites par l'Institut Drouin. Après avoir commercialisé illégalement le PRDH pendant 3 ans, l'Institut Drouin achète ce qu'il a volé et vendu (mai 2014). [VOIR encadré, ci-dessous.]
Il s'agit d'une combine frauduleuse impliquant Jean-Pierre Pépin, Sébastien Robert, Bertrand Desjardins (après avoir volé et remis les fichiers du PRDH à l'Institut Drouin , ce "professeur-entrepreneur" en devient actionnaire) et Michel Pratt qui a menti effrontément à son conseil d'administration et à son assemblée de membres et ce n'était pas la première fois. M. Desjardins cachait ses liens avec l'Institut Drouin, pour profiter d'une fausse indépendance universitaire; il a montré qu'il était "actionnaire" plus de 2 ans après sa retraite. Est-ce que M. Pratt va faire de même dans quelques mois, alors qu'il ne compte pas renouveler son mandat de président du Marigot? Michel Pratt, aurait-il été président en conflit d'intérêt pendant des années? ce lien
Le «BSQ 1926-1997». plagiaires : l'Institut Drouin (Jean Pierre Pépin, Sébastien Robert) / la Société de Généalogie de Québec (André G. Bélanger)/ La Société de Généalogie Canadienne Française (Gisèle Monarque). Le BSQ 1926-1997 a été obtenu de la plus hideuse façon, en méprisant une entente signée, de bonne foi, par Mme Mariette Parent (S.G.Q.) et le M.S.S.S.Q. en 2000. Les conditions étaient que les données de l'index, mises sur cdrom, étaient réservées à certaines sociétés de généalogie à but non lucratif, autorisées, l'utilisation en était restreinte à leurs locaux, une mention du M.S.S.SQ. était obligatoire. Le mépris du Droit au Respect de la Vie Privée est toujours vu comme un atout par cette Fédération, la duperie des moyens utilisés par les plagiaires sera dissimulée.
L'«Annuaire des Citoyens du Québec de 2003» (liste électorale volée). plagiaires : l'Institut Drouin la distribution a été faite à la Fédération même lors d'un «Conseil de la Fédération» présidé par Denis Racine (avocat de l'Institut Drouin, en conflit d'intérêt) en octobre 2005; Publication de la liste électorale volée de 2003. [interdite à l'été 2012, par la Cour Supérieure; l'institut Drouin en a appelé de la décision...]
La Cour d'Appel déboute Jean Pierre Pépin et son avocat-fumiste Denis Racine et fait une jambette aux «calvettes à entourloupettes» de M. Pépin qui en conserve une honorable mention à sa «turpitude» (décembre 2013).

Jean-Pierre Pépin étale sa mauvaise foi à la une du journal le Devoir (mai 2014). ce lien
* ces 4 plagiats ont pu bénéficier de la plus complète complaisance de la Société de Généalogie Canadienne Française (présidents : Marcel Fournier, Gisèle Monarque, Jean Pierre Pépin était sur le c.a. en 2000-2004)
** la Fédération des Sociétés de Généalogie a une grande responsabilité dans la diffusion de la liste électorale volée; le président en 2005-06, Denis Racine, était aussi l'avocat de l'Institut Drouin (Jean Pierre Pépin était sur le c.a. de la Fédération en 2005). Il est aussi hautement probable que cette liste électorale de tout le Québec (5,5 millions de personnes mentionnées) ait été obtenue illégalement par M. Denis Racine alors qu'il était organisateur électoral, en 2005, pour la défunte A.D.Q.
*** Denis Beauregard, Jean Pierre Pépin et Sébastien Robert ont été
administrateurs de Société et/ou de la Fédération.
**** La Société Historique du Marigot (et tout particulièrement Michel Pratt qui a menti à ses membres à maintes occasions) a grandement soutenu la distribution de la liste électorale volée et aidé à dissimuler l'utilisation non autorisée du PRDH pour le «LaFrance» de l'Institut Drouin.
Ça nous amène à vous inviter à notre «Bal Infernal et Démagogique» d'après une idée originale* de Jean Pierre Pépin avec l'inestimable contribution de Mikhaïl Boulgakov et de Nicolas Gogol. (Et, un Merci! particulier à ma bonne amie Fraülein Gretchen et à Herr Von Goethe - et une fois de plus on profite de n'importe quelle occasion qui se présente à nous pour envoyer nos meilleures salutations à certains de leurs compatriotes qui seraient - soupçonne-t-on, Aïe! aïe! aïe! - amis-lecteurs de ce blogue.)

LA JAVA DU DIABLE
Parce que le Diable s'aperçut
Qu'il n'touchait pas de droits d'auteur
Tout ça c'était d'l'argent d'foutu
Puisqu'il n'était même pas éditeur
- Charles Trenet
n


Великий бал у сатаны -
Сергей Алимов
Grand Bal chez Satan - Serge Alimov

NOTRE GRAND BAL INFERNAL EST CONSTITUÉ de 3 TABLEAUX :

- présentation du Bal - transport - orchestre.
- La suite de la série des
TRICHEURS sur expressément expressivement

J. P. Pépin.
- et la Lettre concernant MM. Racine et Bouchard.
le tout est à ce lien >> à venir


* «bal infernal et démagogiqu
propos de M. Pépin dans un courriel m'étant adressé ...
écrit avec toute son extrême mauvaise foi. Voir ce lien

COMMENTAIRES

VOS COMMENTAIRES


vous êtes bienvenus à laisser des commentaires.
deux petites conditions : vous pouvez me reprocher tout ce
que vous voudrez, en autant que vous le fassiez dans les règles de l'art
sans généralité*, en me citant entre «guillemets».
Votre commentaire est aussi signé de votre vrai nom.
(si vous n'avez pas de compte google, facebook etc...
choisissez le dernier choix «anonyme», mais signez de votre nom le commentaire.
les sujets «anonymes» sont soumis à une «approbation». Je n'y suis pour rien. Les commentaires qui ne seront pas signés ne seront pas affichés et n'obtiendront pas, non plus, de réponse.)

                                    Vos pouvez aussi écrire à Eugène
                                    confidentiellement :


* exemple de généralité :
« (...) vous colportez toutes sortes de faussetés et d’inexactitudes... » - GUY LÉTOURNEAU 


Nouveau!
Il est maintenant possible d'ajouter du "html" aux Commentaires. Ainsi :
 

15 commentaires:

  1. Je vous admire pour le travail soutenu que vous avez accompli dans le domaine du plagiat.
    Il faut de la persévérance et beaucoup de courage pour ainsi dénoncé les injustices.
    Un dossier aussi bien documenté et bien monté démontre une grande intelligence et connaissance de la chose généalogique.
    J'ose espérer que tout ce travail aura eu l'effet d'éveiller des consciences.
    Admirablement vôtre
    Lucille Patenaude alias minuit55

    RépondreSupprimer
  2. Lucille Patenaude alias minuit55
    qui a participé aux recherches sur les fameuses sœurs en fouillant les registres un à un pour leur trouver des parents etc etc etc

    RépondreSupprimer
  3. Dans votre blogue vous affirmez "Incontestablement,MICHEL PRATT, président de longue date de la société Historique du Marigot (Longueuil), «producteur» par moment pour l'institut Drouin, mérite une belle place, tout en haut de la liste des pires administrateurs de la Fédération des Sociétés de Généalogie"
    Je n'ai jamais été un administrateur de cette fédération et la Société historique du Marigot n'est plus membre de cette fédération depuis deux ans.

    Vous mentionnez que :" de Société et/ou de la Fédération.
    "La Société Historique du Marigot (et tout particulièrement Michel Pratt) a grandement soutenu la distribution de la liste électorale volée et aidé à dissimuler l'utilisation non autorisée du PRDH pour le «LaFrance» de l'Institut Drouin."
    Ni Michel Pratt ni la Société historique du Marigot n'ont été associés ni de près ni de loin au PRDH.

    Vous écrivez "

    note de G-F : Michel Pratt serait, à ce qu'on a pu comprendre, un historien officiel de belle tradition soviétique..."
    Vous utilisez conjointement le terme officiel et soviétique. Vos lecteurs comprendront mes propos.

    En conséquence, je vous demande retirer toute photo me concernant de votre blogue. Les droits d'auteur d'une photo s'appliquent qu'importe le statut de la personne concernée. Je vous demande aussi de retirer les propos non fondés tels que mentionnés.

    Vous pouvez considérer cet avis comme une mise en demeure, laquelle si elle n'est pas respectée pourrait entraîner des procédure juridiques pour diffamation , violation des droits d'auteurs et pourraient en conséquence réclamer compensation pour atteinte à la réputation.

    Michel Pratt
    Historien

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rebonjour M. Pratt,

      D'accord avec vous pour ceci :
      «mérite une belle place, tout en haut de la liste des pires administrateurs de la Fédération des Sociétés de Généalogie"»
      Je vais corriger par :
      «mérite une belle place, tout en haut de la liste des pires administrateurs des sociétés membres la Fédération des Sociétés de Généalogie»

      En Désaccord avec ceci par contre :
      Vous écrivez que j'ai tort d'écrire que «La Société Historique du Marigot (et tout particulièrement Michel Pratt) a grandement soutenu la distribution de la liste électorale volée et aidé à dissimuler l'utilisation non autorisée du PRDH pour le «LaFrance» de l'Institut Drouin.»
      Pourtant c'est justement ce que vous écrivez vous-même dans votre histoire (à la manière soviétique) de l'Institut Drouin.

      Pour la LISTE ÉLECTORALE VOLÉE
      voir dans «votre histoire de l'Institut Drouin» de Michel PЯATT, p. 45
      (réf. : https://www.genealogiequebec.com/documents/InstitutDrouinHistoire.pdf)
      «L’Institut cause une surprise en publiant l’Annuaire des citoyens du Québec comprenant 5 464 232 fiches d’individus ayant 18 ans et plus selon les données disponibles en 2003. Il en remet une copie à toutes les sociétés de généalogie membres de la Fédération».
      Hé Hé «DISPONIBLES» !
      ... Où avez-vous donc pu trouver cette (dés)information ? Serait-ce dans la Pravda ?

      POUR le PRDH
      vous m'écrivez, ci-dessus : «Ni Michel Pratt ni la Société historique du Marigot n'ont été associés ni de près ni de loin au PRDH.»

      --> voir dans «votre histoire de l'Institut Drouin» de Michel PЯATT, p. 45
      «L’Institut généalogique Drouin développe un nouveau partenariat avec la Société historique et culturelle du Marigot et le PRDH. Elle décide d’indexer...»
      «UN PARTENARIAT» «ni de près ni de loin». Quand même M. Pratt !

      ... petit retour sur 2011 : Initialement, le bobard était que le PRDH n'avait qu'assuré (je cite) «La qualité de Correction», une espèce de supervision haut-de-gamme. Cette ineptie (décriée par ce blogue) a été remplacée par une nouvelle sornette (je cite) «un heureux mariage entre la généalogie et la recherche universitaire».
      Le COPYRIGHT du PRDH n'a pas pour autant été mentionné sur le LaFrance, la cause étant que l'Institut Drouin l'utilisait SANS DROIT...

      POUR LA PHOTO :
      j'm'en fous. je sais bien que c'est l'utilisation de l'image de vous-même qui vous dérange. Je ne sais même plus où j'ai pris cette image, je vais prendre celle d'un journal... Et je ne crois pas que votre dictionnaire a une autorisation pour chaque photo d'échevin, conseiller ou dieu-sait-quoi. (réf. http://marigot.ca/DictioLongueuil/Dictionnaire.htm)
      Je vous trouve vraiment inepte de protéger les droits de votre société de généalogie pour cette photo, après avoir méprisé les droits à la vie privée de 5,5 millions de personnes et davantage avec le BSQ.

      Bonne journée,

      N





      Supprimer
    2. ------------------ Ajout : 26 mars 2015----------------------------------------------------
      INCONTESTABLEMENT, M. Pratt a menti effrontément à son conseil d'administration et à son assemblée. Il savait que le PRDH avait été obtenu ILLÉGALEMENT par l'Insitut Drouin, il s'est efforcé de le cacher. Maintenant, il ose même affirmer, qu'il n'a pas de lien avec le PRDH !
      M. Pratt a écrit par 2 fois que le Marigot avait une entente AVEC l'Institut Drouin ET le PRDH:
      -- «L’Institut généalogique Drouin développe un nouveau partenariat avec la Société historique et culturelle du Marigot et le PRDH. Elle décide d’indexer...» - Michel PЯATT, histoire de l'Institut Drouin», p. 45

      -- «Une entente avec l'Institut généalogique Drouin et le PRDH (département de démographie de l’Université de Montréal) a notamment permis au Marigot de renouveler complètement et substantiellement son équipement informatique. De plus, notre organisme se dote d’une excellente santé financière ...» - M. PЯATT, bulletin du Marigot, déc. 2010

      -- Conflit d'intérêt (persistant au Marigot avec M. Pratt) Sébastien Robert était sur le c.a. en 2010 et est devenu «coordonnateur» de cette tricherie... comme c'était le cas en 2005-06, avec la liste électorale VOLÉE, alors que Jean Pierre Pépin était vice-président...Notons que Bertrand Desjardins, était un «actionnaire» qui a ce moment le cachait, comme il cachait le nom du PRDH sur le site de l'Institut Drouin!
      NB

      Supprimer
  4. Madame Bédard,
    Je croyais avoir terminé avec ll'absence de relations avec le PRDH mais certains détails méritent clarification
    « Michel Pratt banalisant le vol des produits PRDH fait en catimini et faisant croire aux généalogistes que sa Société a transcrit les actes de 1621 à 1825. »
    TOTALEMENT faux et diffamatoire. Le Marigot a obtenu un contrat du l’IGD pour indexer une partie des images du fonds Drouin de 1825 à 1849. Le travail consistait à lire un acte sur une image numérisée par l’IGD puis de remplir les champs vierges d’une fiche qui correspondait à l'image. C’est l’essence du partenariat entre L’IGD et le Marigot. L’IGD ramassait les fiches et les remettait à une équipe de réviseurs, externes du Marigot, qui vérifiaient les données inscrites sur les fiches remplies par les employés du Marigot et les corrigaient au besoin. C’est de cette dernière partie qu’il est question quand on dit qu’il y a eu un autre partenariat de l’IGD, cette fois avec le PRDH. Nos employés n’ont jamais touché à l’indexation de la période 1621-1825.

    Grand dommage que vous ayez abandonné votre requête auprès de l’Université de Montréal. La réponse aurait très certainement été dans le sens de ce que j’affirme.
    Par ailleurs, « mérite une belle place, tout en haut de la liste des pires administrateurs d'une société membre de la Fédération des Sociétés de Généalogie ». La Société historique du Marigot n’est pas membre de la cette fédération.

    Michel Pratt
    Historien


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La Réponse à ce commentaire de M. Michel Pratt est à cette adresse :
      La Réponse au Commentaire de M. Pratt est à ce lien :
      «M. Pratt s'entête à vouloir me faire croire qu'il ne savait pas que le PRDH avait été volé par l'institut Drouin»

      M. Pratt écrit : «Le Marigot a obtenu un contrat du l’IGD pour indexer une partie des images du fonds Drouin de 1825 à 1849...». La portion 1800 à 1825 a aussi été faite au Marigot. Outre qu'il se dédis sur le (je cite) «partenariat avec le PRDH» qu'il mentionne dans son «Histoire (truquée) de l'Institut Drouin», il manque, ici, encore de précision dans les faits, cet historien !
      Bien Sûr, Allons donc qu'il savait que le PRDH était inclus dans le LaFrance et qu'il ne fallait pas le dire... tout comme il savait qu'une liste électorale n'est pas (comme il l'écrit dans son «Histoire de l'Institut Drouin»¨), «disponible» ...

      N

      Supprimer
  5. Bonjour Natou
    Je vois que j'ai fait bon impression sur toi puisque tu me nomme encore en 2015 lolllll...je ne savais pas t' avoir tant traumatisé ? Je t' en prie ...remet toi et l'asile dont tu parles, je crois que c'est toi qui la connais tres bien lollll !
    ah.. j,oubliais de me nommer car tu le sais ...moi je n'ai jamais eu peur de toi !
    Marie Therese Boutin

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marie Thérèse, toujours aussi immanquablement vulgaire. Et, selon ta technique habituelle, tu inventes des propos aux gens pour ensuite en tirer partie pour nuire et harceler. T'as le droit de traiter les gens (je te cite) de "doberman", "de vomissure", de me dire "de changer de médication", de m,appeller "ti-fille" ou "fifille", d'écrire après avoir fait effacer mon travail que c'est toi qui l'avait fait (deux fois, même), d'envoyer des mises en demeure (écrites en couleur!) sur des forums, copier-coller mes réponses inlassablement, de mes meilleures recherches évidemment etc...
      Excuse-toi pas de m'avoir harcelée pendant 3-4 ans, c'pas grave, c'est tout naturel, chez toi (parce que je ne suis pas la seule à avoir subi ta hargne) !
      --> Mets MES propos que tu veux me reprocher entre guillemets sinon dans 3 jours ton commentaire sera effacé. Je sais très bien que je n'ai jamais parlé «d'asile» - c'est trop con! - c'est dans le genre de langage de toi et de tes chums, ça. NB.

      Supprimer
  6. (+ 2 autres messages de Madame Boutin que j'ai "spammée").
    M. Thérèse, Mon blogue n'est pas celui de Planète Généalogie où il est facultatif de mentionner ce qu'on reproche à quelqu'un pour mieux lui faire du tort.
    Si tu trouves que mes preuves ne sont pas bonnes; t'as qu'à dire lesquelles (en me citant) et en quoi; tes racontars ne m'intéressent pas et ne seront pas publiés sur mon blogue.(Ouvre t'en un, c'est gratuit.) T'as déjà pris trop de place sur cette page et tu exagères grandement l'intérêt, sur mon blogue, envers ta personne, qui n'obtient que 2 micro-mentions...
    --> Le dernier commentaire que j'avais lu de toi, c'était «dommage Natalie est la meilleure chercheuse que je connaisse» (merci! mais bizarrement t'as tout fait pour me faire disparaître, une bonne 12aine de fois...avec des propos plus méchants d'une fois à l'autre) et tu ajoutais sur les tricheries/plagiats des généalogistes «évidemment qu'il y a eu du laxisme mais pas besoin d'en faire une saga» ... Alors, on se tait? Quel courage!

    RépondreSupprimer
  7. Denis St-Pierre11 mars, 2016

    Bonsoir Natalie

    S'il a quitté cette terre il ne te quittera jamais vraiment, car il est toujours vivant dans ton cœur et ton esprit, à travers toi il vit. Veuille accepter mes condoléances.

    Denis St-Pierre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci D.
      C'est très gentil à toi.
      Ben sûr que je ne l'oublierai pas... Il était fameux.

      Supprimer
  8. oh combien répétitif loll ca fait penser a une maison en désordre ....pele mele..tu changes pas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est grossier les gros tutoiements, anonymement.
      *
      Si vous cherchez des réponses toutes faites sur mon blog, vous n'en trouverez pas. Prenez ce qui vous convient, et "ordonnez"-le vous-même.
      Mais, je devine qui vous êtes, le genre "mes aïeux" (bien "ordonné") à mettre 2 noms dans un moteur de recherche et à s'ébahir de la réponse «Wow, je l'ai trouvée tout(e) seul(e) »...

      Le "désordre" est bien souvent synonyme de créativité.
      Manquer de créativité, c'est foutu pour être bon(ne) généalogiste. Je me doute fort que c'est votre cas. Votre ton de matante et votre propos sans le moindre intérêt ne trompent pas. Votre propos pue, aussi, la jalousie (genre commun à Généalogie Planète). Et les «lol»! rire de ses propres blagues, que c'est plate !
      L'humour n'est pas la meilleure - et la plus fréquente - qualité des généalogistes, et loin s'en faut (c'pas drôle à dire, mais j'en ai connu qu'un seul qui était drôle !)

      Propos pas drôle, faussement familier, sans intérêt, gnagna, grossier... je crois bien savoir qui se tient toujours à ce niveau "sous le niveau de la mer". Quel ennui !

      Voilà

      N

      Supprimer
    2. J'ai oublié le plus frappant :
      Sexiste !

      Il n'y a qu'à une fille qu'on va lier un blogue à la «tenue de maison» !?

      et ce n'est qu'une dame, malheureusement, qui parvient à ce niveau sexiste... Causons donc chiffons!

      Supprimer