«Une ville bâtie sous le niveau de la mer»
- le Cavalier de Bronze, un poème d'Alexandre Pouchkine
Le Code de Déontologie du Généalogiste Le Code de Déontologie à Responsabilité-Zéro est un "chef-d’œuvre" de cynisme dont les droits d'auteur reviennent à Serge Bouchard, avocat de Québec, Ce faux "Code" est tel que Michel Banville, l'ancien président de la Fédération, le décrit, une aberration:

La cupidité à l'Institut Drouin (Jean-Pierre Pépin, Sébastien Robert, Bertrand Desjardins) est le moyen de s'approprier tout ce qu'ils trouvent. Tout le développement est fondé sur le mensonge, le vol, les tricheries, les abus de confiance, les conflits d'intérêt, les dissimulations, le mépris de toute règle démocratique, l'absence chronique de transparence, la collusion, l'absence d'éthique et l'hypocrisie de cacher des actionnaires pendant des années! (le professeur-entrepreneur Bertrand Desjardins, Michel Pratt le président-fourbe), l'évasion fiscale, les parjures * (pour J.P. Pépin) etc... On croirait à une liste sans fin. Denis Racine, l'avocat de l'Institut Drouin et président de la Fédération a pataugé, plus que quiconque, dans le conflit d'intérêt et la duplicité. Il est de plus fort probable que, comme Bertrand Desjardins l'a fait, Michel Pratt cache être actionnaire de l'Institut Drouin, ment aux membres et préside la société du Marigot depuis des années en situation de conflit d'intérêt* avec ses co-actionnaires.
La manipulation est leur discours, leur Règle d'Or, sans foi ni loi. À l'Institut Drouin, on triche, on vole, on vous berne «par altruisme», pour votre bien ! ce lien.
L'Institut Drouin est bon voisin de «la famille Bougon», s'il y a une passe-passe croche, une magouille pour envoyer la facture à d'autres, en double ou même plus, refiler ses coûts à la collectivité : pourquoi hésiter? On s'approprie le travail de tous, on y aborde les droits des autres avec cynisme. La combine à tout coup... C'est aussi ça la généalogie !
* Conflits d'intérêt et Parjures suivre ce lien (à venir)

..LES PLUS IMPORTANTS PLAGIATS DE GÉNÉALOGIE

«francogène» plagiaire : Denis Beauregard; un plagiat GÉANT du Dictionnaire de René Jetté. Denis Beauregard a, en outre, plagié l’œuvre de R. Jetté de 1621 à 1825; c'est un vol représentant plus de 30 années de travail. Ce Plagiat découle (je cite) «d'une entente secrète»; Jean-Pierre Pépin, Bertrand Desjardins et la S.G.C.F. (Marcel Fournier) en ont une très grande responsabilité. Denis Beauregard était alors sur le c.a. de la S.G.C.F. et travaillait pour l'Institut Drouin. Voir tous les détails et la preuve de ce Méga-Plagiat à ce lien
Le «LaFrance». plagiaires : l'Institut Drouin (Jean Pierre Pépin, Sébastien Robert) / Bertrand Desjardins aidés par Michel Pratt (Société du Marigot).
Le «LaFrance» est une copie non autorisée par l'Éditeur Chenelière Éducation du PRDH (1621-1799) de l'Université de Montréal. Les plagiaires comptaient faire croire que les transcriptions 1621 à 1799 avaient été faites par l'Institut Drouin. Après avoir commercialisé illégalement le PRDH pendant 3 ans, l'Institut Drouin achète ce qu'il a volé et vendu (mai 2014). [VOIR encadré, ci-dessous.]
Il s'agit d'une combine frauduleuse impliquant Jean-Pierre Pépin, Sébastien Robert, Bertrand Desjardins (après avoir volé et remis les fichiers du PRDH à l'Institut Drouin , ce "professeur-entrepreneur" en devient actionnaire) et Michel Pratt qui a menti effrontément à son conseil d'administration et à son assemblée de membres et ce n'était pas la première fois. M. Desjardins cachait ses liens avec l'Institut Drouin, pour profiter d'une fausse indépendance universitaire; il a montré qu'il était "actionnaire" plus de 2 ans après sa retraite. Est-ce que M. Pratt va faire de même dans quelques mois, alors qu'il ne compte pas renouveler son mandat de président du Marigot? Michel Pratt, aurait-il été président en conflit d'intérêt pendant des années? ce lien
Le «BSQ 1926-1997». plagiaires : l'Institut Drouin (Jean Pierre Pépin, Sébastien Robert) / la Société de Généalogie de Québec (André G. Bélanger)/ La Société de Généalogie Canadienne Française (Gisèle Monarque). Le BSQ 1926-1997 a été obtenu de la plus hideuse façon, en méprisant une entente signée, de bonne foi, par Mme Mariette Parent (S.G.Q.) et le M.S.S.S.Q. en 2000. Les conditions étaient que les données de l'index, mises sur cdrom, étaient réservées à certaines sociétés de généalogie à but non lucratif, autorisées, l'utilisation en était restreinte à leurs locaux, une mention du M.S.S.SQ. était obligatoire. Le mépris du Droit au Respect de la Vie Privée est toujours vu comme un atout par cette Fédération, la duperie des moyens utilisés par les plagiaires sera dissimulée.
L'«Annuaire des Citoyens du Québec de 2003» (liste électorale volée). plagiaires : l'Institut Drouin la distribution a été faite à la Fédération même lors d'un «Conseil de la Fédération» présidé par Denis Racine (avocat de l'Institut Drouin, en conflit d'intérêt) en octobre 2005; Publication de la liste électorale volée de 2003. [interdite à l'été 2012, par la Cour Supérieure; l'institut Drouin en a appelé de la décision...]
La Cour d'Appel déboute Jean Pierre Pépin et son avocat-fumiste Denis Racine et fait une jambette aux «calvettes à entourloupettes» de M. Pépin qui en conserve une honorable mention à sa «turpitude» (décembre 2013).

Jean-Pierre Pépin étale sa mauvaise foi à la une du journal le Devoir (mai 2014). ce lien
* ces 4 plagiats ont pu bénéficier de la plus complète complaisance de la Société de Généalogie Canadienne Française (présidents : Marcel Fournier, Gisèle Monarque, Jean Pierre Pépin était sur le c.a. en 2000-2004)
** la Fédération des Sociétés de Généalogie a une grande responsabilité dans la diffusion de la liste électorale volée; le président en 2005-06, Denis Racine, était aussi l'avocat de l'Institut Drouin (Jean Pierre Pépin était sur le c.a. de la Fédération en 2005). Il est aussi hautement probable que cette liste électorale de tout le Québec (5,5 millions de personnes mentionnées) ait été obtenue illégalement par M. Denis Racine alors qu'il était organisateur électoral, en 2005, pour la défunte A.D.Q.
*** Denis Beauregard, Jean Pierre Pépin et Sébastien Robert ont été
administrateurs de Société et/ou de la Fédération.
**** La Société Historique du Marigot (et tout particulièrement Michel Pratt qui a menti à ses membres à maintes occasions) a grandement soutenu la distribution de la liste électorale volée et aidé à dissimuler l'utilisation non autorisée du PRDH pour le «LaFrance» de l'Institut Drouin.
Ça nous amène à vous inviter à notre «Bal Infernal et Démagogique» d'après une idée originale* de Jean Pierre Pépin avec l'inestimable contribution de Mikhaïl Boulgakov et de Nicolas Gogol. (Et, un Merci! particulier à ma bonne amie Fraülein Gretchen et à Herr Von Goethe - et une fois de plus on profite de n'importe quelle occasion qui se présente à nous pour envoyer nos meilleures salutations à certains de leurs compatriotes qui seraient - soupçonne-t-on, Aïe! aïe! aïe! - amis-lecteurs de ce blogue.)

LA JAVA DU DIABLE
Parce que le Diable s'aperçut
Qu'il n'touchait pas de droits d'auteur
Tout ça c'était d'l'argent d'foutu
Puisqu'il n'était même pas éditeur
- Charles Trenet
n


Великий бал у сатаны -
Сергей Алимов
Grand Bal chez Satan - Serge Alimov

NOTRE GRAND BAL INFERNAL EST CONSTITUÉ de 3 TABLEAUX :

- présentation du Bal - transport - orchestre.
- La suite de la série des
TRICHEURS sur expressément expressivement

J. P. Pépin.
- et la Lettre concernant MM. Racine et Bouchard.
le tout est à ce lien >> à venir


* «bal infernal et démagogiqu
propos de M. Pépin dans un courriel m'étant adressé ...
écrit avec toute son extrême mauvaise foi. Voir ce lien

vendredi, avril 28, 2017

BAnQ | demandes d'accès



BAnQ : Bibliothèque et Archives du Québec

Bonjour,

I. J'ai lu que les répertoires des notaires des collections de la BAnQ étaient accessibles depuis un site payant "ancestry. ca"
Je trouve ça tellement désolant que l'accès à nos archives soit payant. Je ne comprends pas ça.
*

Ma demande :

- je voudrais connaître, s'il-vous-plaît, les modalités des ententes entre la BAnQ et cette compagnie privée [ou tout s'approchant de cette question]
- je voudrais savoir s'il y a eu des appels d'offre. Si non, pourquoi ?
- Est-ce que la BAnQ a tenté de faire affaire avec des organismes locaux (ex. Société de généalogie?)
- BAC a des ententes avec cette même compagnie privée, tout comme les Archives du Nouveau-Brunswick seulement les moteurs de recherches sont AUSSI accessibles à tous gratuitement. Est-ce que ça va être le cas pour la BAnQ ?
- Quand est-ce et de quelle façon les citoyens ont eu leur mot à dire sur cette décision ?

- Maintes "Archives nationales", la Suède, le Portugal etc... demandent des bénévoles, Pourquoi pas la BAnQ ? Est-ce que ça l'a été déjà envisagé ? j'aurais bien aimé participé à quelque chose du genre. Je déplore que la BAnQ n'ait pas (à ce que je vois) fait des efforts dans ce sens. Je refuserais toutefois de faire du bénévolat pour des compagnies privées ou des "Églises" (qui vendent / échangent) le travail de bénévoles.

Les généalogistes sont trop pressés; il leur faut capricieusement tout, tout de suite, sans le moindre égard pour les citoyens. À cause de ça des renseignements personnels ont été vendus, publiés en-ligne (liste électorale volée, dossiers de personnes adoptés, mariages et décès 1926-1996 du MSSSQ / ISQ). Ce n'est pas normal de toujours céder à cette gloutonnerie des généalogistes, et la cupidité de certaines compagnies privées, bien de chez nous!

2. Il y quelques années j'avais contacté le «représentant des usagers», M. Lassonde pour demander à ce qu'il y ait, comme c'est le cas pour les "droits d'auteur", des affiches rappelant de respecter la confidentialité des données personnelles à la BAnQ. Je n'ai jamais eu de réponse. Puis, j'ai faite une demande, et une dame, une directrice, m'avait répondu que c'était une bonne idée, et qu'elle me re-conctaterait à ce sujet. Et puis RIEN !

«Merci pour votre suggestion. J’envoie immédiatement votre demande aux responsables des salles des centres d’archives. Le suivi approprié sera effectué.
Bonne fin de journée.
Hélène Cadieux»

[ moi : ahahah! un «suivi» ! Elle était bonne.]
Ma demande

- J'aimerais, s'il-vous-plaît, qu'on m'explique :  Qu'est-ce qui s'est passé ?  Comment le statu quo a-t-il été décidé (de ne rien dire, afficher ou faire sur le respect des données personnelles). Y a-t-il des documents à ce sujet ?

opinion : J'ai été consternée que Mme Cadieux me laisse entendre qu'elle ferait «un suivi» et ne fasse rien du tout. C'est plate comme les répondeurs automatiques qui nous répètent sans cesse, d'une voix suave : 'Restez en ligne, vous êtes important pour [notre compagnie], votre opinion cooooooompte pour nous, on vous répondra dès que possible'. J'en ai conclu qu'il y avait tellement de données personnelles partout, n'importe comment, à la BAnQ, que celle-ci ne préférait faire comme si tout était parfait et très réglo. C'est aussi la BAnQ qui offre un «dépôt légal» a des livres remplis de dates de naissance récentes, des «livres électroniques» avec les informations personnelles des gens, incluant leur signature...
merci

Natalie Bédard


* je préfère les réponse reçues par courriel que postées, sur papier

*

Et ça se poursuit comme ça tous les jours : hier, avant-hier ...

lire 26 pages (toujours les mêmes), en moins d'une minute, plusieurs fois par jour...

FRANCE - CHROME

aujourd'hui :



jeudi, avril 27, 2017

FÉDÉRATION DE GÉNÉALOGIE : il est dorénavant 'éthique' de plagier.



Ça l'était avant, on refusait systématiquement les plaintes pour plagiat.

Les articles les concernant sont disparus du Code d' «Éthique».

les Pépin, Beauregard, Desjardins, Fournier, Pratt, Robert, Connolly, Croteau, BMS2000 etc.
sont pénards.

Ils peuvent impunément continuer leur 'travail' d'appropriation de tout. La Fédération aime ça.

maintenant il est officiellement «éthique» de Plagier

CES ARTICLES N'EXISTENT PLUS :

2.3 Le généalogiste respecte les droits d'auteur et la propriété intellectuelle sur les travaux manuscrits, publiés ou autrement produits par autrui, en ne s'appropriant pas leur contenu sans l'autorisation de leur auteur, sauf dans les limites prévues dans la loi.

2.4 Le généalogiste rejette le plagiat et indique les sources d'informations consultées dans l'élaboration de son travail, prenant soin de bien identifier les extraits de texte d'un autre auteur et de mentionner, s'il y a lieu, la collaboration reçue de collègues ou de groupes de travail



ces articles ont été abolis.


*
au grand bonheur des tricheurs et des plus voleurs et des gens tels que Beauregard et Connolly qui se sont faits un 'nom' grâce aux vols de travaux d'autrui avec la complicité de leur bande: Pépin, Desjardins, Pratt, Racine, BMS2000, Létourneau, Gagnon ...


tant pis pour Jetté, Larouche, Hébert, Godbout, Laliberté ... ces vrais généalogistes que la Fédération a abandonné depuis des lunes.

même si mes plaintes ont été faites du temps de l'ancien Code, et devraient être tout à fait valides, on sait que jamais personne dans cette nullité de Fédération ne s'attaquera au plagiat qui leur a été fait.



À l'institut Drouin, à ce qui reste du 'PRDH'. à la Fédération, à la SGCE, le Plagiat, c'est leur Alma Mater.

*
les manipulateurs sont passés.

le 07/12/2012 Mme Marie Royal, alors vice-président,  m'avait envoyé ceci :











*
Maintenant, Mme Royal est présidente.

Et ce même article est le seul à être aboli ?
Celui qui était le plus important, qui méritait «une attention particulière»  est devenu sans «intérêt» ?

Je parie de Denis Racine est passé à la Fédération (pour son client et voleur, l'Institut Drouin) tout récemment !
*

MAIS ILS ONT CHANGÉ LE TEXTE DE «SANCTION»


AVANT :

6. La sanction

6.1 Toute contravention au code de déontologie portée à l'attention de la société peut faire l'objet d'une sanction, mais seulement au terme d'une enquête au cours de laquelle le membre concerné a eu le droit de se faire entendre sur les allégations reprochées.

6.2 Pour être opposable à un membre de la société, le code de déontologie doit avoir été signé par lui.


*
MAINTENANT

ARTICLE 5. PROCÉDURE ET SANCTION
5.1 Toute contravention au présent code peut faire l'objet d'une sanction ;
5.2 Une allégation de violation du présent code commise par un membre d’une société membre de la Fédération est faite par écrit et transmise au président de ladite société ; celle alléguée avoir été commise par un généalogiste accrédité par le Bureau québécois d’attestation de compétence en généalogie (BQACG) est acheminée au président de la Fédération ; l’identité du plaignant demeure confidentielle ;
5.3 Dans le cas où la plainte vise le président d’une société membre, la plainte est transmise au président de la Fédération qui s’adjoint un officier ou autre administrateur de la Fédération ou de la société membre, à sa discrétion. Dans le cas où la plainte vise le président de la Fédération, elle est transmise au vice-président de la Fédération qui s’adjoint un officier ou autre administrateur de la Fédération. Dans tous les cas, la procédure décrite ci-dessous s’applique au traitement de la plainte.
5.4 Dans les quinze jours de la réception de la plainte, le président en détermine la recevabilité. S’il juge la plainte recevable, il s’adjoint un autre membre du conseil d’administration de sa société pour l’assister lors d’une rencontre au cours de laquelle le membre faisant l’objet de la plainte («l’intimé») aura l’occasion d’être entendu. Si la plainte vise un généalogiste accrédité par le BQACG, le président de la Fédération et le président de la société membre entendent l’affaire. Le comité est maître de la procédure et peut recevoir toute preuve qu’il estime pertinente;
5.5 Au terme de la rencontre le comité détermine s’il y a eu violation du présent code et des mesures qui lui paraissent appropriées afin de corriger ladite violation ainsi que toute autre sanction lui apparaissant adéquate et opportune dans les circonstances ;
5.6 La décision du comité est transmise par écrit par le président à l’intimé ainsi qu’au plaignant et elle est sans appel


je suis tombée là dessus en cherchant comment je pourrais faire pour que Serge Goudreau et Sylvain Croteau cessent leurs manières anti-éthiques.
*

liens :

'nouveau' Code d'Éthique (site de la Fédération)
http://federationgenealogie.qc.ca/societes/code-d-ethique-du-genealogiste


l'ancien "Code de Déontologie" (sur archives.org)
https://web.archive.org/web/20161116113158/http://federationgenealogie.qc.ca/societes/code-de-deontologie-du-genealogiste

lundi, avril 24, 2017

La vengeance est douce au coeur de l'Indien

[passablement hors-sujet]


suite de mon message d'hier. [ce lien]

J'ai fait une bonne blague au prétentieux Serge  Goudreau... il doit commencer à décolérer. Il a dû en fulminer un coup, et ce n'était le calumet de paix. Et j'en ai profité pour décocher une flèche à son pote Desjardins. C'est toujours pire quand il y a trop de chefs, pas assez d'Indiens,  alors, mettons en plus, ça va rendre la chose impossible et c'est ce que j'ai fait. 
J'ai usé d'une phrase - qui ne manquait pas de panache - de M. Desjardins, pour obliger, M. Goudreau à davantage de modestie et à penser à corriger ses erreurs;  lui qui le demande de façon tellement excessive aux autres !  
Et, pour les deux à la fois : la Déontologie, il n'y a qu'eux-mêmes qui croient en être dispensés. Na.

:)

détail d'une toile (épatante) 
de Aaron Paquette
Ça fait suite à une recherche que j'ai faite, en généalogie... que M. Goudreau voudrait bien oublier.
Elle est pas mal, pas aussi chouette que ma recherche sur les plagiats de Beauregard qui était de loin ma meilleure et ma préférée (que m'ont méchamment bousillée MM. Desjardins, Goudreau et leurs amis-déontocrates). 
C'est long et il faut aimer le genre pour lire ça ! 
elle est ici. ce lien   [c'est facultatif de lire ça. en bleu des liens vers les actes. errata : pas «aux Grands Lacs» mais au «Grand Lac (=Victoria)»]

*
ma " blague" elle est ici : ce lien

si c'est effacé elle est ici : ce lien (web.archive.org)

*
« De toute évidence François Naud serait décédé entre 1854 et 1861» - S. Goudreau
«Est-ce le même ? Voilà la question - S. Goudreau

Affreux ! deux questions opposées, deux angles de vue totalement
différents pour parler de ce qu'on ne veut surtout pas dire ! Ouf!

*


la vengeance est douce au cœur de l'Indien expression québécoise, généralement utilisée de façon amicale ou à la plaisanterie. définition ici
trop de chefs, pas assez d'Indiens... une expression, connue partout, je croirais.

dimanche, avril 23, 2017

Sauvons le soldat Goudreau !



Serge Goudreau est un généalogiste un peu connu, d'une pédanterie rare. Il est tant imbu de sa personne qu'il se fait une vraie caricature de lui-même .

Je n'ai jamais trouvé ce monsieur bien doué en généalogie de filiation et son discours affreusement ampoulé m'a fait plus d'une fois, rigoler.

Récemment, il a fait une erreur généalogique (une filiation boiteuse), et je m'en suis rendue compte...

Pour cacher ses ratages - parce qu'étant dépourvu de toute trace de modestie, il est dans l'incapacité de les admettre -  il a fait effacer tout mon propos ( et ce, tout récemment)!

Pauv'vaniteux !

AVANT (avec mon propos, la recherche la plus imposante sur cette question)  :  en .pdf 

MAINTENANT :  (remarquez le nombre de réponses "7" ... alors qu'il n'y en a que 4)
http://genealogieplanete.com/forums/display_topic/id_29808/Dcs-de-lisabeth-McPherson/
et bien entendu, sa propre erreur  il ne l'a ni effacée, ni corrigée !

*

M. Goudreau avait fait, il y a quelques années, un forum concernant une erreur de généalogie bénigne qu'il qualifiait excessivement de «fraude». Je l'avais argumenté. Bien entendu, il n'avait pas admis avoir été démesurément sévère.  Il m'en a voulu (et m'en veut certainement encore) d'oser contredire son lui-même...

voir le texte complet à ce lien


«sur quel document repose cette hypothèse ?» - Serge Goudreau
(dans son forum dénonçant une «fraude» imaginaire)


Le fait amusant étant le suivant:  M. Goudreau concluait à une «fraude» parce que l'affirmation n'était basée sur aucun document...
Et justement, l'affirmation de M. Goudreau concernant la filiation erronée qu'il a faite ne repose sur aucun document.  Hon!  Imaginez...

*


Plagiaire au " Travail "


moi (il y a plus d'un mois):
BIGAMIE ? 
--> possibilité : Frs Naud, est né 1800 à Deschambault et est le frère de Louis. 
(oups! il pourrait s'être marié une 1ere fois ....? (m. 1823 à Lévis avec M. Olive Rouleau ...). possibilité de bigamie. ?? chercher son décès. 
Je ne lui trouve qu'un fils : Jacques né 1828. m. 1854... père n'est pas au mariage.  
(... ) on la dit de Gentilly (acte de mariage de 1854). le recensement de 1852 de Gentilly est perdu.
en .pdf 

après ça j'ai fait ce travail dans le fin détail; et effectivement c'est de la bigamie. J'ai mis toute la preuve (elle fait plus de 4 pages) sur le même site. 
ils ont tout effacé ma première recherche, mais ils font une manière de 'reproduction' (sans me nommer, bien sûr) et en prenant mes arguments mais en évitant de parler de bigamie  parce que ça montrerait que Serge Goudreau a fait une erreur  ! 
*

plagiat













Diane Hébert à ce lien
[  ...et, Pourquoi donc 'Gentilly', Diane ? ]


J'aurais tellement honte de faire passer les recherches de quelqu'un pour les miennes !
Quand on n'a pas trop de talent on copie, on imite, on s'approprie. 

*
À VENIR SUR CE BLOGUE

LA  MALHONNÊTETÉ  INTELLECTUELLE  de  SERGE  GOUDREAU

*

décourageants ces gens-là.


votre moujik,

N

vendredi, avril 14, 2017

Le sens de l'Humour de René Jetté ... et les stigmates et le calvaire du PRDH.



«doté d’un bon sens de l’humour» - B. Desjardins à propos de René Jetté. Ce lien.

C'est une phrase d'un "hommage" fait par Bertrand Desjardins au décès de R. Jetté (2003)... peu avant, que B. Desjardins entreprenne, avec Denis Beauregard, à lui piquer, ni vu ni connu, l'entièreté de son oeuvre et la dissimuler, sans un mot, sans la moindre référence, à la fois dans le PRDH-dictionnaire et dans l'inepte «francogène» de son complice et avec le concours du profiteur, Jean-Pierre Pépin par (je le cite) une «entente-secrète» !? et plus tard, du fourbe et tellement-totalement faux-jeton, Michel Pratt.
Ponce-Pilate dans Maître et Marguerite 


«doté d’un bon sens de l’humour»
Cette petite phrase je l'ai lue il y a des années, mais elle m'avait frappée. Un généalogiste avec de l'humour, ouille! D'après ce que j'ai pu -sans rire - maintes fois observer, c'est très mal vu des généalogistes, répréhensible même d'être rigolo, je croirais. On lui a fait payer très cher, ce n'est pas très répandu ce défaut (innommable |) chez les généalogistes, à «Ce pelé, ce galeux, d'où venait tout leur mal.» (J. de LaFontaine).
[Un généalogiste drôle, J'en connais qu'un seul, c'est Denis-alias-Ponik - il déteste être nommé, sur ce sujet, il ne rigole vraiment pas  - j'ai bien manqué tomber de ma chaise de rire, parfois, à le lire. Une aisance à passer du sérieux à l'absurde, c'est épouvantable.!
Elle m'est revenue tantôt, cette petite phrase. Elle m'a fait, sans que je m'y attende un gros clin d'oeil. Je me réessayais, une fois encore, à résoudre un problème de généalogie, que j'avais promis, il  a des lunes, à un généalogiste. Ce cas, je m'y suis déjà cassée les dents, plus d'une fois. Aujourd'hui, j'ai vu, ce que je ne croyais jamais voir sur le PRDH, une triplée de doublons *, dans une même famille, et je l'ai écrit par courriel, un peu plus tôt cet après-midi au "PRDH" [un nom-bidon dorénavant, il s'agit de l'Institut Drouin... et acolytes.]
* Le 'doublon' est une mocheté-finie, pour un(e) généalogiste. C'est avoir dans son arbre - son logiciel, son 'ged' -  deux fois le même individu. 

Après mon courriel, j'ai  un "flash" m'est venu. Oh mais ! Tiens donc!  St-Hyacinthe... C'est le lieu d'où venait ma triplée de doublons... MAIS ! c'est le lieu de naissance de M. Jetté. Alors, j'ai rigolé - sisisi, sans blague, mea culpea  - et pire, de bon coeur! Le PRDH s'est empêtré - c'est dommage, mais je n'en ai pas grande peine - dans ses fourberies. Et, ça a donné lieu à ce qu'il me semble être la quintessence de la doublonnerie...

- C'était donc vrai, ce sens de l'humour, M. Jetté. Un vendredi-saint en plus. Dommage que vous ayez été généalogiste, car, écrivain, vous auriez eu le talent de Boulgakov!

Trop bien M. Jetté. Envoyer des doublons, des triplons aux doubles-faces du PRDH et de l'Institut Drouin, aux faux-amis qui vous ont volé, qui ont accaparé votre oeuvre, sans scrupules, sans honte, sans vergogne et surtout SANS RÉFÉRENCE. Les stigmates de leur "passion" du travail des autres, ils vont attraper leur Carême, leur chemin de croix - et de la bannière- à s'en dépêtrer je crois. Quel calvaire! Tant mieux, tant pis pour cette bande de tricheurs.
- Bien fait pour eux, M. Jetté. C'est mon MUST de la semaine. Des Hordes de Doublons, venant rappeler à ces gens comment ils ont pillé votre oeuvre. Brillant ! Merci!
P.S. Vous êtes le meilleur généalogiste, M. Jetté. Je ne vous connais pas, mais vous me manquez beaucoup!

Le côté "positif" de cette apparition de doublons (trois dans une seule famille, ce n'est vraiment pas bon), c'est que, ce que le "PRDH" s'entêtait à ne vouloir faire (je leur ai demandé plus d'une fois) : aviser adéquatement les généalogistes que les familles des périodes les plus récentes, étaient assemblées expérimentalement par un programme informatique... maintenant ce sera que trop évident. Le côté le moins avantageux, c'est que les gens qui comprennent rien au "PRDH" (parce que le PRDH se croit "convivial, ce qu'il n'est pas vraiment), vont se douter de TOUT le PRDH... 



Ponce-Pilate et son chien, Banga.  Illustration pour Maître et Marguerite de Boulgakov
par Serge Tiounin ( Сергей Петрович Тюнин) ce lien 


aparté, pour moi-même, et les auteurs que j'apprécie :
C'est drôle, parce que l'autre pour qui cette petite phrase m'a aussi étonnée, c'est Hubert Aquin, dans un propos, après son décès, on vantait son sens de l'humour. Hein! [j'admire Aquin], mais jamais, à le lire, je n'ai vu la moindre trace d'humour!

Seulement, je l'ai entendu rire, aux éclats, plus d'une fois, toujours en lisant la même phrase. Elle est de Boulgakov [ ça ne me tente pas d'aller la chercher. C'est dans Le Roman Théâtral. ça commence pas «accessoiriste! apportez une bicyclette» ... puis, ça s'empire [c'est là que M. Aquin s'esclaffe]. «Accessoiriste! Apportez un pommeau d'arrosoir! »  [le metteur en scène, décide de prendre un arrosoir, plutôt qu'un revolver! [trop bruyant]. Le pauvre auteur est complètement découragé de voir ce qu'on fait de sa pièce] . Cette petite scène de rien, est le passage entre Neige Noire d'Hubert Aquin, et La Neige Noire de Maskoudov, le 'héros' du Roman Théâtral de Boulgakov.
J'adore le rire d'Aquin, là, précisément.




un petit ajout.
M. Desjardins, se moquant du pillage fait au RAB [du PRDH[ par BSM2000 et Beauregard...
et (je cite) des doublons en résultant .