«Une ville bâtie sous le niveau de la mer»
- le Cavalier de Bronze, un poème d'Alexandre Pouchkine
Le Code de Déontologie du Généalogiste Le Code de Déontologie à Responsabilité-Zéro est un "chef-d’œuvre" de cynisme dont les droits d'auteur reviennent à Serge Bouchard, avocat de Québec, Ce faux "Code" est tel que Michel Banville, l'ancien président de la Fédération, le décrit, une aberration:

La cupidité à l'Institut Drouin (Jean-Pierre Pépin, Sébastien Robert, Bertrand Desjardins) est le moyen de s'approprier tout ce qu'ils trouvent. Tout le développement est fondé sur le mensonge, le vol, les tricheries, les abus de confiance, les conflits d'intérêt, les dissimulations, le mépris de toute règle démocratique, l'absence chronique de transparence, la collusion, l'absence d'éthique et l'hypocrisie de cacher des actionnaires pendant des années! (le professeur-entrepreneur Bertrand Desjardins, Michel Pratt le président-fourbe), l'évasion fiscale, les parjures * (pour J.P. Pépin) etc... On croirait à une liste sans fin. Denis Racine, l'avocat de l'Institut Drouin et président de la Fédération a pataugé, plus que quiconque, dans le conflit d'intérêt et la duplicité. Il est de plus fort probable que, comme Bertrand Desjardins l'a fait, Michel Pratt cache être actionnaire de l'Institut Drouin, ment aux membres et préside la société du Marigot depuis des années en situation de conflit d'intérêt* avec ses co-actionnaires.
La manipulation est leur discours, leur Règle d'Or, sans foi ni loi. À l'Institut Drouin, on triche, on vole, on vous berne «par altruisme», pour votre bien ! ce lien.
L'Institut Drouin est bon voisin de «la famille Bougon», s'il y a une passe-passe croche, une magouille pour envoyer la facture à d'autres, en double ou même plus, refiler ses coûts à la collectivité : pourquoi hésiter? On s'approprie le travail de tous, on y aborde les droits des autres avec cynisme. La combine à tout coup... C'est aussi ça la généalogie !
* Conflits d'intérêt et Parjures suivre ce lien (à venir)

..LES PLUS IMPORTANTS PLAGIATS DE GÉNÉALOGIE

«francogène» plagiaire : Denis Beauregard; un plagiat GÉANT du Dictionnaire de René Jetté. Denis Beauregard a, en outre, plagié l’œuvre de R. Jetté de 1621 à 1825; c'est un vol représentant plus de 30 années de travail. Ce Plagiat découle (je cite) «d'une entente secrète»; Jean-Pierre Pépin, Bertrand Desjardins et la S.G.C.F. (Marcel Fournier) en ont une très grande responsabilité. Denis Beauregard était alors sur le c.a. de la S.G.C.F. et travaillait pour l'Institut Drouin. Voir tous les détails et la preuve de ce Méga-Plagiat à ce lien
Le «LaFrance». plagiaires : l'Institut Drouin (Jean Pierre Pépin, Sébastien Robert) / Bertrand Desjardins aidés par Michel Pratt (Société du Marigot).
Le «LaFrance» est une copie non autorisée par l'Éditeur Chenelière Éducation du PRDH (1621-1799) de l'Université de Montréal. Les plagiaires comptaient faire croire que les transcriptions 1621 à 1799 avaient été faites par l'Institut Drouin. Après avoir commercialisé illégalement le PRDH pendant 3 ans, l'Institut Drouin achète ce qu'il a volé et vendu (mai 2014). [VOIR encadré, ci-dessous.]
Il s'agit d'une combine frauduleuse impliquant Jean-Pierre Pépin, Sébastien Robert, Bertrand Desjardins (après avoir volé et remis les fichiers du PRDH à l'Institut Drouin , ce "professeur-entrepreneur" en devient actionnaire) et Michel Pratt qui a menti effrontément à son conseil d'administration et à son assemblée de membres et ce n'était pas la première fois. M. Desjardins cachait ses liens avec l'Institut Drouin, pour profiter d'une fausse indépendance universitaire; il a montré qu'il était "actionnaire" plus de 2 ans après sa retraite. Est-ce que M. Pratt va faire de même dans quelques mois, alors qu'il ne compte pas renouveler son mandat de président du Marigot? Michel Pratt, aurait-il été président en conflit d'intérêt pendant des années? ce lien
Le «BSQ 1926-1997». plagiaires : l'Institut Drouin (Jean Pierre Pépin, Sébastien Robert) / la Société de Généalogie de Québec (André G. Bélanger)/ La Société de Généalogie Canadienne Française (Gisèle Monarque). Le BSQ 1926-1997 a été obtenu de la plus hideuse façon, en méprisant une entente signée, de bonne foi, par Mme Mariette Parent (S.G.Q.) et le M.S.S.S.Q. en 2000. Les conditions étaient que les données de l'index, mises sur cdrom, étaient réservées à certaines sociétés de généalogie à but non lucratif, autorisées, l'utilisation en était restreinte à leurs locaux, une mention du M.S.S.SQ. était obligatoire. Le mépris du Droit au Respect de la Vie Privée est toujours vu comme un atout par cette Fédération, la duperie des moyens utilisés par les plagiaires sera dissimulée.
L'«Annuaire des Citoyens du Québec de 2003» (liste électorale volée). plagiaires : l'Institut Drouin la distribution a été faite à la Fédération même lors d'un «Conseil de la Fédération» présidé par Denis Racine (avocat de l'Institut Drouin, en conflit d'intérêt) en octobre 2005; Publication de la liste électorale volée de 2003. [interdite à l'été 2012, par la Cour Supérieure; l'institut Drouin en a appelé de la décision...]
La Cour d'Appel déboute Jean Pierre Pépin et son avocat-fumiste Denis Racine et fait une jambette aux «calvettes à entourloupettes» de M. Pépin qui en conserve une honorable mention à sa «turpitude» (décembre 2013).

Jean-Pierre Pépin étale sa mauvaise foi à la une du journal le Devoir (mai 2014). ce lien
* ces 4 plagiats ont pu bénéficier de la plus complète complaisance de la Société de Généalogie Canadienne Française (présidents : Marcel Fournier, Gisèle Monarque, Jean Pierre Pépin était sur le c.a. en 2000-2004)
** la Fédération des Sociétés de Généalogie a une grande responsabilité dans la diffusion de la liste électorale volée; le président en 2005-06, Denis Racine, était aussi l'avocat de l'Institut Drouin (Jean Pierre Pépin était sur le c.a. de la Fédération en 2005). Il est aussi hautement probable que cette liste électorale de tout le Québec (5,5 millions de personnes mentionnées) ait été obtenue illégalement par M. Denis Racine alors qu'il était organisateur électoral, en 2005, pour la défunte A.D.Q.
*** Denis Beauregard, Jean Pierre Pépin et Sébastien Robert ont été
administrateurs de Société et/ou de la Fédération.
**** La Société Historique du Marigot (et tout particulièrement Michel Pratt qui a menti à ses membres à maintes occasions) a grandement soutenu la distribution de la liste électorale volée et aidé à dissimuler l'utilisation non autorisée du PRDH pour le «LaFrance» de l'Institut Drouin.
Ça nous amène à vous inviter à notre «Bal Infernal et Démagogique» d'après une idée originale* de Jean Pierre Pépin avec l'inestimable contribution de Mikhaïl Boulgakov et de Nicolas Gogol. (Et, un Merci! particulier à ma bonne amie Fraülein Gretchen et à Herr Von Goethe - et une fois de plus on profite de n'importe quelle occasion qui se présente à nous pour envoyer nos meilleures salutations à certains de leurs compatriotes qui seraient - soupçonne-t-on, Aïe! aïe! aïe! - amis-lecteurs de ce blogue.)

LA JAVA DU DIABLE
Parce que le Diable s'aperçut
Qu'il n'touchait pas de droits d'auteur
Tout ça c'était d'l'argent d'foutu
Puisqu'il n'était même pas éditeur
- Charles Trenet
n


Великий бал у сатаны -
Сергей Алимов
Grand Bal chez Satan - Serge Alimov

NOTRE GRAND BAL INFERNAL EST CONSTITUÉ de 3 TABLEAUX :

- présentation du Bal - transport - orchestre.
- La suite de la série des
TRICHEURS sur expressément expressivement

J. P. Pépin.
- et la Lettre concernant MM. Racine et Bouchard.
le tout est à ce lien >> à venir


* «bal infernal et démagogiqu
propos de M. Pépin dans un courriel m'étant adressé ...
écrit avec toute son extrême mauvaise foi. Voir ce lien

lundi, avril 23, 2018

C.A.I | a enfin rendue sa décision.... 5-6 ans plus tard.



Je viens tout juste de la recevoir.
Je ne l'ai pas lue... ou à peine.
Elle est m'apparaît bien décevante.

On la trouvera ici [elle n'est pas encore en ligne] d'ici 2-3 jours :


- choisir organisme  : Commission de l'Accès à l'information
- date : le 14 mars 2018

rappel :
la plainte date de 2012.
la CAI avait pris près de 2 ans avant de commencer une enquête.
la plainte a été entendue en octobre 2015 à la CAI !

*
Et voilà.
Ça aura pris encore 5-6 ans pour rendre une décision à Me Diane Poitras "commissaire" de la CAI [délai absurde, comme elle l'avait déjà fait avec la Cause concernant le Fichier sur les "personnes adoptées", une autre tricherie de l'Institut Drouin"]. Donnant le temps à créer des précédents qui seront impossibles à corriger.

On peut se douter que malicieusement, encore, Me Racine, l'avocat fumiste, [parce que l'Institut Droun etc... est mentionné] aura ressorti son méli-mélo [la "Liste * " comme il l'avait fort probablement lors la cause devant la Cour Supérieure contre le DGEQ]

Bof... la mauvaise foi fait leur fortune.
Les Mensonges et les Dissimulations de Desjardins et de Pratt sont simplement indignes et repoussants; ces derniers sont aussi mythomanes que Pépin, qui allait jusqu'à nier avoir user de la Liste Électorale. Leur avocat est de leur trempe, hypocrite, tordu et cupide  et a été un Président inepte, en distribuant une liste volée [fort "probablement" par lui-même] depuis son porte de président, pour les inérêts de son client. Sébastien Robert, un type sans la moindre éthique, qui répète ce qu'on lui suggère par avidité.

note : je suis passée une petite fois, sur la page FaceBook de l'Institut Drouin. Desjardins m'y a accusée de «diffamation» parce que je lui rappelais, qu'il n'avait MÊME PAS l'HONNÊTETÉ de mentionner sur sa page personnelle de FB, qu'il était propriétaire de l'Institut Drouin [il n'y mentionne que le «PRDH»], alors qu'il répondait aux gens sur la page de cet Institut ...  MENTEUR et DISSIMULATEUR comme à son habitude. 

* et ma confiance envers nos "institutions" et sous Zéro.
MSSSQ, CAI, DGEQ, ISQ... C'est tellement pas bon. On n'obtient que le minimum acceptable, en les relançant, sans relâche.


ex.
° C'est clair qu'en novembre 2006 [Racine / JF Morin, avocat du DGEQ], il y a eu des tractations ineptes. Je m'en suis plainte au DGEQ... mais, juge et parti, le DGEQ a nié [pas crédible du tout].
Ils se ont entendus pour ne plus le mentionner devant le Tribunal [Cour Supérieur, 2012]... cessant la chronologie en août 2005.
° Je garde le pire souvenir des tromperies répétitives des "responsables à l'Accès à l'Information" des MSSQ et  l'ISQ [ M. Claude "sic" Lamarre et Mme M.J. Péan, les 2 sont partis "à la retraite" au moment où cette cause a débutée (ce n'est pas un "hasard" selon moi; ce sont eux qui avaient donnés ces documents), ainsi que Madeleine Bérubé (MSSSQ), retraité maintenant, aussi.].
° Les attaques de l'hypocrite Serge Goudreau qui a plagié (3 auteurs), s'est en plus trompé, et pour le dissimuler a tout fait effacer mes recherches avec l'aide de Croteau] [ pour ne pas avoir à reconnaître une erreur manifeste de filiation.  [je parle du cas de Fançois Naud, BIGAME, époux de Élisabeth McPherson et en "1eres noces" d'Olive Rouleau]. J'avais dit que je mettrais ma preuve sur mon blogue. Je l'ai complétée [la preuve est Béton] ... mais pas la "mise en page", le secrétariat, ce n'est pas ma meilleure qualité, ça m'ennuie à périr! La mise en page est à 90% complète... si ce cas vous intéresse, demandez-le, je vous l'enverrai. Goudrau c'est un tricheur; [il utilise à répétition des artifices comme "de tout évidence", "manifestement"  pour forcer les faits et imposer ses conclusions (erronées)], plagiaire [les DOUZE premières lignes de l'article qu'il a publié sur cette famille dans la Revue de la SGCF, sont mot-pour-mot, copiées d'un mémoire de maîtrise]... comique  Goudreau: est gradué de l'UdM en démographie, probablement, un étudiant de Desjardins !   Ça ne semble pas causer problème le plagiat par là...
° Aucune mention, encore, de l'utilisation des travaux de Jetté, Larouche, Hébert dans la "bibliographie" du PRDH. Toqués ces tricheurs... [les femmes ne sont toujours pas dignes d'être des "pionnières"  au PRDH ! Tellement moche.]
° La défense inepte et mensongère du plagiat intégral du Jetté par Denis Beauregard,  faite par Desjardins-Pépin et par la présidente ridicule  Mme Gisèle Monarque (ainsi que Marcel Fournier).
...

à noter (rappel) : Beauregard, Desjardins, Goudreau, Croteau [ce dernier, incompétent sans mesure, il ne comprend rien à rien!], Racine, Fournier, Monarque, Connolly ... ont été choisis comme «généalogistes émérites» par Racine [en s'incluant lui-même], alors qu'il était président . Tous en même temps, en 2008 !

C'est ça leur idée de la Généalogie : Imposer les plus tricheurs en exemple !
[au moins, cette catégories qu'étaient les «généalogistes émérites» n'existent plus (abolie par Michel Banville). À part, 1 ou 2 [Micheline Lécuyer et Hubert Charbonneau - je me doute tout de même que ce dernier était fort au courant du plagiat fait à Jetté par Beauregard et s'en foutait éperdument. Il m'avait déjà écrit un étrange courriel où ses "arguments" concernant le fonctionnement de la Justice (il parlait de "juge") étaient franchement consternants. Ça se lisait à peu près ainsi : vos adversaires n'ont qu'à mettre leurs titres en preuve, vous n'en avez pas, vous ne faites donc pas le poids, c'est ce que "le juge" verrait (peu importait à monsieur, que ma preuve soit béton). Il m'avait demandé de ne pas publier son propos... je ne me suis pas faite prier. Il m'avait tellement déçue, les arguments étaient pauvres et pas une miette ce que j'aurais attendu du "fondateur du PRDH" pour lequel j'avais grande considération  ! Maintenant, j'ai seulement un doute... et la médiocrité de la "bibliographie" du PRDH ne faisant qu'amplifier ce doute.] et Racine n'a que choisi des tricheurs dans son genre.
...

Au moins, le "Code de Déontologie" du Généalogiste a changé. Il y a maintenant obligation de prendre en considération une plainte [Mme Monarque ne pourrait plus répondre "Dossier Clos" et Mme Perreault "je ne vous connais pas", et leur CA, trouver ça intelligent! Mme Monarque n'est plus présidente. bon débarras.]
Mais... les tricheries de Beauregard, de Pépin, de Desjardins, de Pratt et Cie, de Connolly etc... ne seront jamais regardées.
___________________________________

"Liste"
je reprends ce que j'ai déjà écrit.


Un forum :           ce lien

Dans ce forum, Sylvain Croteau nous montre une liste pour nous convaincre que la Confidentialité, ça n'existe plus (je crois plutôt que c'est Denis Racine l'auteur de cette liste, et que c'est probablement la même que celle qu'il a présentée en Cour, en 2012).

 



Ce qu'il y a de vraiment rigolo, c'est que les conclusions auxquelles on vient en lisant cette liste sont exactement les conclusions contraires à celles auxquelles on essaie de nous convaincre.

voici cette LISTE :
avec mes commentaires à droite


BIBLIOTHÈQUES PUBLIQUES OU INSTITUTIONNELLES
-les répertoires (BMS) [beaucoup vont jusqu’en 2000]-Faits par les sociétés de généalogie. Les bms récents n'ont, pour la plus part, pas été autorisés par le Diocèse. (voir les propos à ce sujet des Chanceliers des Diocèses de Sherbrooke et de Joliette).

-les monographies paroissiales ou familiales- Monographie paroissiale : à micro tirage, les plus récents ont rarement des dates de naissance. Les textes sur les familles sont, le plus souvent, écrits par les gens eux-mêmes. Monographie de famille : à micro-tirage, ce sont surtout les généalogistes qui aiment à se voir là-dedans... les autres, c'est tout autre chose, on ne leur a pas demandé leur avis.
-les bases de données- Les bases de la BaNQ ne comportent pas de données récentes (registre : "des origines à 1913").
 Les autres bases sont le  fait d'organismes de généalogie : Mes Aïeux, fichier Connolly, BMS2000, Drouin … faites avec les BMS, (voir ci-dessus).
C'est ridicule parce que M. Croteau écrivait plus haut dans le forum que les bases de données de Planète Généalogie respectaient une restriction de 100 ans (ce qui me convint pour dire que ce texte a fort probablement été écrit par M. Racine...).
Les bases de données mises en ligne par le CGFA respectent une restriction de 100 ans, aussi. Les actes numérisées mis en ligne par les mormons et faits avec le PRDH ont une restrictions de 100 ans. Même le «LaFrance» de l'Institut Drouin respecte une restriction de 100 ans!
-les Bulletins des différentes sociétés, organisations- (je ne saisis pas de quoi il parle) De sociétés de généalogie ? Les informations récentes y sont plutôt rares ou de nécros dans des revues d'Ordre professionnel ? Informations obtenues par les familles, Éphémères ...
PAROISSES et CIMETIÈRES
-les feuillets paroissiaux- Très éphémères et rares : une vraie blague... Il y a des dates de naissance là-dedans ? Si vous en avez un sous la main, jetez-y donc un coup d'oeil, svp.
-les épitaphes 

- le fait des gens eux-mêmes ou de leur famille.
PALAIS DE JUSTICE


-les plumitifs civil et pénal 
(et oui, c’est public, il faut se déplacer)
- Ouach! C'est répugnant de faire de la généalogie là-dedans.
-les avis sur les babillards (mariages civils)- Éhémère
-le registre des divorces- Ouach! Trouvez-moi un généalogiste divorcé qui aimerait savoir qu'on est allé farfouiller sur lui là-dedans...[ les divorces : les noms des parties ne sont que des initiales sur jugement.qc.ca]

MUNICIPALITÉS

-évaluations, adresses et les noms des propriétaires 

- pas de recherche nominative...
SUR INTERNET
-le registre foncier et accès aux contrats tous numérisés (site payant) - pas de recherche nominative...
-le registre des entreprises avec adresses des dirigeants - pas de recherche nominative...
-les sites des Associations de famille - voir «bases de données» ci-dessous, le CGFA a une restiction de 100 ans.

-Pages de Facebook- je peux écrire ce que je veux sur moi. "Ma" confidentialité ça ne regarde que moi: je peux me filmer uniquement vêtue de mes bottes en cuirette argentée et mettre ça sur un site de rencontre...
Et les autres sites dédiés à la généalogie et à l’histoire 

... !?  (voir :  bases de données, ci-dessus)
JOURNAUX
-avis de décès - Tradition : écrits par l famille des gens eux-mêmes. (autrefois éphémères...)
-naissances (Bébés de l’année, etc)

- Éphémères. Faits par les gens eux-mêmes. Le nom, la photo, le «qui fait la fierté de grand-maman». Il y aurait une date de naissance? … pas sûr!
-avis de changement de noms- Éphémère




 
en conclusion : 

ce sont presque uniquement des organismes de Généalogie  qui se croient le droit d'afficher les informations nominatives des autres.





Natalie B.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire