«Une ville bâtie sous le niveau de la mer»
- le Cavalier de Bronze, un poème d'Alexandre Pouchkine
Le Code de Déontologie du Généalogiste Le Code de Déontologie à Responsabilité-Zéro est un "chef-d’œuvre" de cynisme dont les droits d'auteur reviennent à Serge Bouchard, avocat de Québec, Ce faux "Code" est tel que Michel Banville, l'ancien président de la Fédération, le décrit, une aberration:

La cupidité à l'Institut Drouin (Jean-Pierre Pépin, Sébastien Robert, Bertrand Desjardins) est le moyen de s'approprier tout ce qu'ils trouvent. Tout le développement est fondé sur le mensonge, le vol, les tricheries, les abus de confiance, les conflits d'intérêt, les dissimulations, le mépris de toute règle démocratique, l'absence chronique de transparence, la collusion, l'absence d'éthique et l'hypocrisie de cacher des actionnaires pendant des années! (le professeur-entrepreneur Bertrand Desjardins, Michel Pratt le président-fourbe), l'évasion fiscale, les parjures * (pour J.P. Pépin) etc... On croirait à une liste sans fin. Denis Racine, l'avocat de l'Institut Drouin et président de la Fédération a pataugé, plus que quiconque, dans le conflit d'intérêt et la duplicité. Il est de plus fort probable que, comme Bertrand Desjardins l'a fait, Michel Pratt cache être actionnaire de l'Institut Drouin, ment aux membres et préside la société du Marigot depuis des années en situation de conflit d'intérêt* avec ses co-actionnaires.
La manipulation est leur discours, leur Règle d'Or, sans foi ni loi. À l'Institut Drouin, on triche, on vole, on vous berne «par altruisme», pour votre bien ! ce lien.
L'Institut Drouin est bon voisin de «la famille Bougon», s'il y a une passe-passe croche, une magouille pour envoyer la facture à d'autres, en double ou même plus, refiler ses coûts à la collectivité : pourquoi hésiter? On s'approprie le travail de tous, on y aborde les droits des autres avec cynisme. La combine à tout coup... C'est aussi ça la généalogie !
* Conflits d'intérêt et Parjures suivre ce lien (à venir)

..LES PLUS IMPORTANTS PLAGIATS DE GÉNÉALOGIE

«francogène» plagiaire : Denis Beauregard; un plagiat GÉANT du Dictionnaire de René Jetté. Denis Beauregard a, en outre, plagié l’œuvre de R. Jetté de 1621 à 1825; c'est un vol représentant plus de 30 années de travail. Ce Plagiat découle (je cite) «d'une entente secrète»; Jean-Pierre Pépin, Bertrand Desjardins et la S.G.C.F. (Marcel Fournier) en ont une très grande responsabilité. Denis Beauregard était alors sur le c.a. de la S.G.C.F. et travaillait pour l'Institut Drouin. Voir tous les détails et la preuve de ce Méga-Plagiat à ce lien
Le «LaFrance». plagiaires : l'Institut Drouin (Jean Pierre Pépin, Sébastien Robert) / Bertrand Desjardins aidés par Michel Pratt (Société du Marigot).
Le «LaFrance» est une copie non autorisée par l'Éditeur Chenelière Éducation du PRDH (1621-1799) de l'Université de Montréal. Les plagiaires comptaient faire croire que les transcriptions 1621 à 1799 avaient été faites par l'Institut Drouin. Après avoir commercialisé illégalement le PRDH pendant 3 ans, l'Institut Drouin achète ce qu'il a volé et vendu (mai 2014). [VOIR encadré, ci-dessous.]
Il s'agit d'une combine frauduleuse impliquant Jean-Pierre Pépin, Sébastien Robert, Bertrand Desjardins (après avoir volé et remis les fichiers du PRDH à l'Institut Drouin , ce "professeur-entrepreneur" en devient actionnaire) et Michel Pratt qui a menti effrontément à son conseil d'administration et à son assemblée de membres et ce n'était pas la première fois. M. Desjardins cachait ses liens avec l'Institut Drouin, pour profiter d'une fausse indépendance universitaire; il a montré qu'il était "actionnaire" plus de 2 ans après sa retraite. Est-ce que M. Pratt va faire de même dans quelques mois, alors qu'il ne compte pas renouveler son mandat de président du Marigot? Michel Pratt, aurait-il été président en conflit d'intérêt pendant des années? ce lien
Le «BSQ 1926-1997». plagiaires : l'Institut Drouin (Jean Pierre Pépin, Sébastien Robert) / la Société de Généalogie de Québec (André G. Bélanger)/ La Société de Généalogie Canadienne Française (Gisèle Monarque). Le BSQ 1926-1997 a été obtenu de la plus hideuse façon, en méprisant une entente signée, de bonne foi, par Mme Mariette Parent (S.G.Q.) et le M.S.S.S.Q. en 2000. Les conditions étaient que les données de l'index, mises sur cdrom, étaient réservées à certaines sociétés de généalogie à but non lucratif, autorisées, l'utilisation en était restreinte à leurs locaux, une mention du M.S.S.SQ. était obligatoire. Le mépris du Droit au Respect de la Vie Privée est toujours vu comme un atout par cette Fédération, la duperie des moyens utilisés par les plagiaires sera dissimulée.
L'«Annuaire des Citoyens du Québec de 2003» (liste électorale volée). plagiaires : l'Institut Drouin la distribution a été faite à la Fédération même lors d'un «Conseil de la Fédération» présidé par Denis Racine (avocat de l'Institut Drouin, en conflit d'intérêt) en octobre 2005; Publication de la liste électorale volée de 2003. [interdite à l'été 2012, par la Cour Supérieure; l'institut Drouin en a appelé de la décision...]
La Cour d'Appel déboute Jean Pierre Pépin et son avocat-fumiste Denis Racine et fait une jambette aux «calvettes à entourloupettes» de M. Pépin qui en conserve une honorable mention à sa «turpitude» (décembre 2013).

Jean-Pierre Pépin étale sa mauvaise foi à la une du journal le Devoir (mai 2014). ce lien
* ces 4 plagiats ont pu bénéficier de la plus complète complaisance de la Société de Généalogie Canadienne Française (présidents : Marcel Fournier, Gisèle Monarque, Jean Pierre Pépin était sur le c.a. en 2000-2004)
** la Fédération des Sociétés de Généalogie a une grande responsabilité dans la diffusion de la liste électorale volée; le président en 2005-06, Denis Racine, était aussi l'avocat de l'Institut Drouin (Jean Pierre Pépin était sur le c.a. de la Fédération en 2005). Il est aussi hautement probable que cette liste électorale de tout le Québec (5,5 millions de personnes mentionnées) ait été obtenue illégalement par M. Denis Racine alors qu'il était organisateur électoral, en 2005, pour la défunte A.D.Q.
*** Denis Beauregard, Jean Pierre Pépin et Sébastien Robert ont été
administrateurs de Société et/ou de la Fédération.
**** La Société Historique du Marigot (et tout particulièrement Michel Pratt qui a menti à ses membres à maintes occasions) a grandement soutenu la distribution de la liste électorale volée et aidé à dissimuler l'utilisation non autorisée du PRDH pour le «LaFrance» de l'Institut Drouin.
Ça nous amène à vous inviter à notre «Bal Infernal et Démagogique» d'après une idée originale* de Jean Pierre Pépin avec l'inestimable contribution de Mikhaïl Boulgakov et de Nicolas Gogol. (Et, un Merci! particulier à ma bonne amie Fraülein Gretchen et à Herr Von Goethe - et une fois de plus on profite de n'importe quelle occasion qui se présente à nous pour envoyer nos meilleures salutations à certains de leurs compatriotes qui seraient - soupçonne-t-on, Aïe! aïe! aïe! - amis-lecteurs de ce blogue.)

LA JAVA DU DIABLE
Parce que le Diable s'aperçut
Qu'il n'touchait pas de droits d'auteur
Tout ça c'était d'l'argent d'foutu
Puisqu'il n'était même pas éditeur
- Charles Trenet
n


Великий бал у сатаны -
Сергей Алимов
Grand Bal chez Satan - Serge Alimov

NOTRE GRAND BAL INFERNAL EST CONSTITUÉ de 3 TABLEAUX :

- présentation du Bal - transport - orchestre.
- La suite de la série des
TRICHEURS sur expressément expressivement

J. P. Pépin.
- et la Lettre concernant MM. Racine et Bouchard.
le tout est à ce lien >> à venir


* «bal infernal et démagogiqu
propos de M. Pépin dans un courriel m'étant adressé ...
écrit avec toute son extrême mauvaise foi. Voir ce lien

mercredi, avril 01, 2015

Vendez-nous de la généalogie pour débusquer «l'obscurantisme». L'institut Drouin c'est Voltaire ressuscité.

Nos meilleurs tricheurs, les gens qui nous ont le plus menti (MM. Fournier, Parent, Desjardins, Pratt, Banville, Mmes Monarque, Royal) signent dans le journal Le Devoir un texte à la hauteur de leur habituelle enflure verbale. La Généalogie est issue en droite ligne d'une «idée-force de l'Humanité (si!si!si! je cite textuellement) et si vous n'y comprenez rien ou êtes pris d'un irrésistible fou-rire, c'est votre prédisposition envers l'«obscurantisme» qui est en cause!
Ces gens qui ont abusé de la confiance de tout le monde, méprisé sans cesse la démocratie, la liberté d'expression et ce pauv'droit à la vie privée (les droits de la personne n'étant pas, à les lire, une «idée-force» pouvant rivaliser avec celle dont provient leur Généalogie-de-tous-les-bobards!), chantent les louanges de la Généalogie, pleine page, en chœur avec une kyrielle de (vrais) chercheurs universitaires (ceux-là même qui n'ont dit mot devant le vol d'une liste électorale, du BSQ, du PRDH, de Jetté...). So-so-so-solidarité! Les slo-slogans c'est pour la rue, ça n'a jamais été des arguments valables. Qui le leur dira? Moi, j'ai trop honte!

«la quête individuelle et familiale d’une vie meilleure. 
Toute la pertinence de la généalogie se situe dans cette idée-force de l’humanité. 
L’ignorer n’est qu’obscurantisme» peut-on lire
dans une lettre au Devoir signée par des chercheurs, des historiens et
des administrateurs de société de généalogie
[ce n'est pas pour me vanter, mais dans la liste des signataires, 
on retrouve presque tous mes meilleurs amis, ceux-là mêmes
dont, par mon blogue,  je m'efforce à vous montrer les mérites.]

on peut lire à ces liens :
- article de J. F. Nadeau (Le Devoir) 
- une réplique à l'«obscurantisme»...

C'est une chronique dans le Devoir, parue il y a quelques semaines que j'ai ratée. 
Je n'achète plus de journaux depuis la guerre de 2008 à Gaza pour laquelle la couverture a été honteusement pro-guerre. Tant qu'à me faire abrutir je suis bien capable de le faire toute seule.

Si «Louis XVII du Madawaska» vous intéresse voici quelques liens :

- il en a été question à Radio Canada (2012)
- on en a parlé à l'émission de Desautels , Radio-Canada (2008)  (une émission très connue). On y dit une ineptie - «seule la comparaison de l'ADN de la famille Nadeau avec celui de la famille de Marie Antoinette pourrait trancher la question....» - Marc Poirier
- le site du village de St-Hilaire
film : assez pénible à écouter...
(il y a dans tout ce fatras une parcelle de vérité. Il y a effectivement un "Benoni" (né 1799) fils de "Bénoni Nadeau" (qui n'est pas du tout de Québec mais de Kamouraska, Qc.), qui s'établit v. 1820 au Madawaska y épouse Marie Moreau (m.1821, St-Basile, Madawaska), et est incapable de signer son acte de mariage. Il va s'établir au Madawaska puis au Maine. L'arbre généalogique a été malmené pour les mettre dans la lignée de "Carl" et de ses 2 cousins.) J'ai trouvé fort désolant de lire des généalogistes mettre en doute l'honnêteté de ces 2 messieurs - celle de leur cousin "Carl", prof. de littérature à l'Université, par ailleurs, n'est pas très convaincante.

Jean-François Nadeau (du journal Le Devoir) a quelque peu déformé les faits pour les rendre rigolos. L'histoire inusitée n'est somme toute pas bien méchante (deux messieurs Nadeau du Nouveau-Brunswick sont convaincus d'être des descendant de Louis XVII...), mais leur  argumentation est totalement bancale - et contrairement à ce qu'affirme le journaliste, elle est tordue, justement, par son absence d'appui généalogique et par le fait que leur ADN, qu'un généalogiste avait suggéré de faire tester montre qu'ils sont bel et bien Nadeau et donc pas ... Bourbon ! Le journaliste avait certainement une dent contre les généalogistes depuis un bon moment - l'occasion fait le larron - pour les rendre responsables de ces fantaisies.


et, ma réplique à moi, aussi.
Alléluia! Voltaire nous est ressuscité.

Mise en Garde : le texte qui suit est le pur produit de l'obscurantisme. Apportez votre lampe de poche. Avisez un parent, un ami, de votre excursion dans la géhenne. Appelez votre maman. Sait-on jamais...

Un article de journal pas sympathique aux généalogistes. Quelle affaire ! Quelle honte!
J'avais raté ça. C'était dans le Devoir, début mars.

Et la réplique est signée de chercheurs et de «président de société de généalogie», tous dument titrés et que remarque-t-on ? Pas un généalogiste-tout-court n'a été invité à signer à part M. Fournier «historien et généalogiste» AIG* (!?). Ça laisse un peu perplexe.

On laisse les amateurs de côté, mais on les traite en grand. C'est un peu hypocrite. «anachronique»! On ne dit mot du rejeton Nadeau de Marie Antoinette, on ne souhaite même pas la bienvenue à ce petit Moïse inattendu pour le Nouveau-Monde. Michel Pratt -qui a l'histoire sainte si aisée- écrira-t-il l'histoire royale de cette formidable aventure? M. Desjardins, devenu éditeur, la publiera-t-il sous peu? J'ai hâte de lire ça.

Je ne suis pas d'accord avec le propos de M. Nadeau, le journaliste; mais laisser entendre qu'il est totalement dans le champ, ce n'est pas juste non plus. Êtes-vous sincère M. Nadeau; je serais donc «royaliste» !? Je n'aurais jamais pu imaginer qu'on m'accole un jour une pareille épithète. Moins drôle est ce «l’autorité du sang qu'ils vénèrent». Il y a des organismes en généalogie tels que les regroupements de «familles de souche» dont je ne pourrais jamais m'approcher tant leur nom m'apparaît repoussant; si la grande majorité des gens qui en sont membres sont certainement impeccables, j'aurais grande crainte de trouver parmi ces vieilles souches, du bois mort, le style F.N.. Au Québec, l’héraldisme est presque inexistant, je confesse : tant mieux, je déteste le genre.  Mais, j'ai bien aimé la souffleuse de M. Nadeau ! Ça fait rêver. C'est comme les tondeuses et leur charmant ron-ron du dimanche matin pour nous prévenir qu'il fait beau, de nous lever très tôt, l'été est si court...

Ô salue à toi «idée-force de l'humanité»!, du moins celle de l'humanité près de chez nous est la recherche du pur Bonheur - plus gros que celui du voisin, avec plus de boutons sur la manette, qui fait ron-ron plus fort. Et, les généalogistes ne sont pas tant différents; bon nombre cherche l'engin qui lui permettra de copier-coller, le plus, le plus vite, le plus fort. «On n'arrête pas le progrès!» écrit un professeur-entrepreneur, un type qui sait que le progrès, comme autre chose, ne tue pas, et qui nous montre sans cesse, ses intérêts dissimulés aidant, que l'indépendance universitaire est une idée de réactionnaire...
Soir d'Hiver.
Ah! comme la neige a neigé!
Ma vitre est un jardin de givre.
Ah! comme la neige a neigé!
Qu'est-ce que le spasme de vivre
À tout l'ennui que j'ai, que j'ai!...

- Émile Nelligan (qui n'avait pas de souffleuse)
*
Ainsi, quel vif bonheur j'éprouve à apprendre que
VOLTAIRE   EST  RESSUSCITÉ

«J'ai reçu, Monsieur Nadeau, votre nouveau livre 
(nouvel article) contre le genre humain» - Voltaire

Heureusement qu'on retrouve de nobles scientifiques, tels que Bertrand Desjardins, Michel Pratt, Marcel Fournier,....  qui ont comme «noble entreprise», d'éloigner les brebis des affres de l' (je les cite) «obscurantisme». C'est pour combattre les ténèbres qu'ils ont blackboulé la démocratie, qu'ils ont fait leur beurre sur le mensonge, le conflit d'intérêt, la dissimulation, la collusion, l'abus de confiance et de pouvoir, le mépris de libertés individuelles - vie privée et d'expression, ainsi qu'envoyer - candidement- aux galères l'indépendance universitaire. Apportez-nous vos Lumières, bande de mononcl', on en a grandement besoin, car ce n'est pas clair du tout. Mais attention! «on n'arrête pas le Progrès»,  comme l'écrit avec sa fameuse plume à encre fleurie M. Desjardins, sans signer, sans mentionner qu'il est (a été, sera) professeur-entrepreneur. Ainsi, il présente une preuve indubitable que le Généalogie offre à qui cherche le «progrès», «le meilleur des mondes possibles» et que le bon Dr Pangloss avait bien raison.
  

Serpent Vert d'après J. W. Goethe
Mais, tout de même, quels ingrats ils font! Ils n'ont même pas demandé à Denis Racine, notre constitutionnaliste préféré, une sommité internationale dans l'âpre domaine de «l'émigration norvégienne au Canada», de signer avec eux! «Contre le mépris de la généalogie», écrivent-ils, mais, c'pas demain la veille, que les cyniques MM. Desjardins, Pratt & Co vont s'attaquer au conflit d'intérêt ou au mépris des droits des autres. 
Psst! S'il-vous-plaît, Ne leur dites pas -ils ne s'en doutent que trop - mais, quand je les lis, je pense au Roi Composite de Herr Goethe... Rien à voir avec les Lumières. Oh Ciel! suis-je vouée aux ténèbres?
De tous ces "titrés" signataires de la réplique «Contre le mépris de la généalogie» on n'en trouve pas un seul qui ait dénoncé le vol d'une liste électorale ou du BSQ 1926-1997. Bande de lâches ! La généalogie ne serait-elle pas, elle-même, devenue méprisante, arrogante, autoritaire, commerciale et amnésique, et son «idée-force», un individualisme mur-à-mur ?
(Sur les «idées-forces» de la Généalogie, rappelons que M. Desjardins a déjà parlé de la «culture du plagiat de nos généalogistes», de la «turpitude» des administrateurs de la fédération et que vouloir en découdre avec le plagiat «c’est comme essayer de changer la nature humaine!»)

copié-collé du site de généatique 2015
J'ai déjà téléchargé un démo du logiciel généatique 2008.
Pour m'aider à avancer plus rapidement dans «ma recherche personnelle du bonheur», j'ai eu en "bonus" de très très belles photos du Prince Charles, de Lady Di, de la Reine d'Élisabeth, et de toute leur bande.
Et, pour faire de la belle présentation, il y avait une collection très impressionnante de cadres («conviviaux», diraient certains) droits ou à arabesques, d'arbres en tout genre, pour toutes les saisons, dessins, pages colorées... Que j'étais contente!
*
PAS KITCH la généalogie !
Est-ce qu'on parle de la même chose ?

Je n'ai pas de difficulté à dire que le Généalogie - qui est très variée - peut être vraiment très bien tout comme elle peut être très sévèrement kitch.

:: Sexiste ::

Évidemment parfois la généalogie est vraiment moche! Sisisi! Sexiste aussi, et même au PRDH [ regardez les «pionniers» (porteurs du nom), des messieurs, on les classe (la liste n'est plus en ligne - je suis sûre de l'avoir vue il y a quelques mois) selon leur date de naissance et leur lieu d'origine, alors que les dames, «des filles du Roy», pas pionnières, sont classées selon leur date de mariage ! J'aime pas ça du tout, mais enfin! J'ai vu pire.] Ce n'est pas par hasard que je ne m'intéresse qu'aux religieuses et ai un gros petit faible pour les «illégitimes» pas-de-nom. Pas d'ascendants ou pas de descendants, des "individus" pas "généalogiques" qui n'intéressaient personne.

Mais, l'histoire qui me paît, c'est la petite histoire, celle de ceux qui ont subi la Grande, pas celle de ceux qui l'ont écrite. Des histoires, comme celle de Sœur Lumina, qui se vit souvent obliger, pour faire son travail «de mettre des cendres chaudes dans ses sabots, tant le froid était cruel…» - soeur converse (cuisine, buanderie) de l'Hôtel Dieu de Montréal, partie, en 1868, fondée avec 5 autres soeurs le lazaret (une léproserie) à Tracadie, Nouveau Brunswick.
*

Et votre ancêtre?

La sélection des immigrants qui ont eu au moins un fils marié 
délimite l'ensemble de ceux qui ont transmis les noms - PRDH
Avec un seul ancêtre on peut faire tout ça généalogie en un avant-midi.
Eh! Eh! que c'est juste : «On n'arrête pas le Progrès! »
*

... il ne mentionne que les parents de l'époux.
Bona Arsenault (1903-1993),

Histoire des Acadiens :


Quand on connaît la très grande homonymie chez les Acadiens : Marie Gautreau, Marie Bergeron, Marie Brun... ce n'est pas éclairant du tout. Mais,  B. Arsenault, est un grand généalogiste qui a fait énormément avec les outils qu'il avait; quoique, personnellement, je trouve consternant de lire des pages comme celle-là; mais, c'était - probablement- acceptable à son époque. Il mérite le bénéfice du doute.





Ce qui n'est pas acceptable, c'est que ça existe encore. J'ai "couru" après un monsieur Coté. qui participait à un site, écrivait tous les mariages des M. Coté, comme lui, mais n'écrivait que les noms des parents des messieurs Coté. Je passais derrière mettre ce qui manquait en prenant soin d'y ajouter un petit supplément d'une génération, côté féminin. Je ne lui ai adressé jamais un mot- je sais trop bien que je n'aurais pas pu m'empêcher de lui demander s'il était plus parent avec son père qu'avec sa mère. Happy End!  J'ai eu "gain de cause"; il en eu marre de me voir passer derrière lui, et a commencé à mettre, non plus seulement, les noms des parents de ses messieurs Coté mais aussi, ceux de leurs épouses.

:: non inclusive ::

Pire est le cas des «illégitimes» (enfants naturels). Ça c'est explosif sur un forum. On marche sur des œufs avec ces cas-là. Je me suis faite expulser quelques fois, à cause de ça. Les gens voient ça comme un affront. Mais, je me suis entêtée et ça l'a été mieux accepté. Dans Tanguay l'illégitimité n'existe pas, le dictionnaire du PRDH ne les mentionne que si on a pu trouver leurs parents, ou s'ils sont eux-mêmes parents. Il a été impossible de les trouver sur le moteur de recherche du PRDH pendant 8 ans (1999-2007), parce qu'ils n'ont pas de nom de famille, et personne ne s'en était rendu compte... (pas même Serge Goudreau, ce qui est assez drôle, parce qu'il travaille sur les autochtones, qui bien souvent n'ont  pas de nom de famille !). Le PRDH poursuit sur cette "lignée du sang" d'ailleurs, il faut savoir que « XXXXX » sert à une recherche pas-de-nom; ce n'est pas indiqué. Sur des forums, on acceptait n'importe quelle explication complètement absurde, bancale pour rattacher des parents "légitimes" à des enfants sans nom; et s''ils portent un nom ces enfants illégitimes, on veut qu'il provienne très très nécessairement du père! Ainsi soit-on.

Racisme, exclusion et discrimination sont, par malheur, des «idées-forces» de l'humanité, qui ont grandement été utilisées, de tout temps, par nos ancêtres -et, pas que par les nôtres -  pour parfaire leur «recherche d'une vie meilleure» à moindre coût. (esclavage, spoliation, caste, ...).

(appuyés souvent sur de supposées bases scientifiques. V. Exterminez toutes ces brutes – de Sven Lindqvist).


note : il faut m'excuser si les exemples se rapportent souvent à
ce que j'ai vu : mais on m'en a fait voir de toutes les couleurs...
:: prétentieuse ::
.
 «Ma première question est, comment traduire 
votre hypothèse en langage généalogique?»
- Viateur Lavoie (Pilote_Qc) à moi  "phentex"

ou l'illégitimité expliquée par Achille Talon... Et Hop!  à ce lien
(mes commentaires sont effacés because expulsion.)

«Ce sur quoi je me suis m'épris cependant: Je pensais à tort que vous indiquiez David comme parent présumé de Catherine, alors que votre choix se portait , en réalité, sur Andreas [André].
Dans le deuxième point, vous me donnez une leçon sur la légitimité vs l'adoption, mais je n'en ai que faire,  et, surtout, je ne vois pas en quoi ce genre de discussion va faire avancer nos recherches: Vous avez votre façon de penser --- j'ai la mienne --- très bien. Cela est parfait, car, je le répète, c'est du choc des idées que surgit la lumière [et celle-là n'est pas de moi, bien sûr!].

Après cette mise au point, pour moi, complètement inutile, revenons à nos moutons. Comment devons nous procéder, maintenant, pour trouver les géniteurs de Catherine, car, elle en a forcément deux et les deux ont théoriquement chacun un nom, et, peu importe, pour moi, que ces noms soient légitimes ou pas ... ?

.. et je ne suis toujours pas désolé.

Au revoir!
Pilote_Qc  (Viateur Lavoie) »
 *
[ 3 pages plus loin : Merci phentex d'avoir tenu bon. Merci encore à tous, car sans vous il n'y a pas d'étincelles, et, pas d'étincelles, pas de lumière. ] . Il y a des généalogistes qui ne l'ont pas du tout avec les illégitimes... comme cet autre qui m'écrivait, scandalisé, que tous les enfants sont égaux et naissent de l'amour et que j'outrage la nature avec le mot «illégitimité». Pas d'excuse là non plus après lui avoir rappelé qu'au XVIIIe siècle (et un plus), «illégitime» est un très réel (pas-de-)statut légal.
:: vilaine ::

on m'avait sur un forum, interdit, à 3 reprises de parler d'"illégitime"


quand il a été clair qu'elle se trompait, elle a toute effacé ses propos et m'a faite expulser. J'y avais travailler, comme elle, pendant une bonne dizaine d'heures 

*
«Ma chère dame, changez d’attitude et laisser faire les grands débats [cad la liste électorale volée et le vol du PRDH] qui n’en sont plus. Je vous invite à faire la généalogie des tous les descendants des « rebelles » de 1837-1838. Là, ce serait une belle avancée généalogique.» - Jean Deslauriers (qui reste anonyme derrière un "superpepe")

:: n'importe quoi mais 
...avec grand sérieux::

«Je pense qu’on est peu habitué au Québec de débattre de sujets sérieux avec des arguments intellectuels *. Il faut prendre le temps d’écouter (ou lire) et de comprendre les arguments des autres.» - cartolina

Ô merci à toi «idée-force de l'humanité» !

«Après le Directeur général des élections du Québec, ce sera peut-être au Directeur le l’état civil de présenter une requête en injonction permanente afin de faire cesser la publication de BMS contenant des informations de moins de 100 ans.» - cartolina ...

tout le blogue :  à ce lien

* «des arguments intellectuels» se sont des pages entières du site de la Police Fédérale (la GRC) copiées de but en blanc, une vingtaine de paragraphes, les mots importants soulignés pour nous aider à comprendre, les idées à se rappeler mises en gras pour nous aider...  une lecture intellectuelle, passée au blender, pour ses «chers lecteurs» qui ne savent pas lire aussi bien qu'elle... ouf!
*
La plus formidable des insipidités !
Nicole Labrèche
«Elle n'a certainement pas déclaré qu'elle était mariée à William Henry Heazle sous le nom d'Elizabeth Berthiaume ni qu'elle avait deux enfants.  Elle était catholique et s'était mariée à l'église anglicane ... elle se considérait comme célibataire, comme elle l'a déclaré au recensement 1891 à Montréal.» - Nicole Labrèche
* Cette dame Berthiaume avait quitté son foyer, ses enfants avaient été à un orphelinat, elle était retournée chez sa mère (r. 1891) avant de quitter le Québec pour l'Ohio**, où elle s'est remariée (à nouveau, à l'église protestante).

** l'état de l'Ohio - était l'état où il était le plus facile d'obtenir un divorce.

Je lui ai fait comprendre qu'elle n'avait pas quitté «parce qu'elle ne se considérait pas mariée» mais plus probablement pour fuir de la violence conjugale intolérable.

J'ai été expulsée pour ça. Et, ce en toute hypocrisie, alors, que j'étais allée chercher pour elle aux archives nationales dans les dossiers de la cours supérieure des demandes de  "séparation de corps". Quelques semaines plus tôt j'étais allée cherchée aux archives nationales, dans le recensement de 1831 de la ville de Québec,  son ancêtre, parce qu'elle affirmait qu'en 1820 il était «plombier» - sisisi! J'ai cherché ligne à ligne, tout le recensement, pour le trouver. (Québec, était la plus grosse ville du Québec, à cette époque.) L'ingratitude des généalogistes est illimitée. Madame Labrèche ne se serait certainement pas déplacée pour personne.

Par la suite, elle a changé son texte (en toute hypocrisie, encore), alors je lui ai demandé de s'excuser. Et non. J'ai été expulsée encore 2 autres fois!


:: grotesque ::

«le Procureur général du Québec et moi sommes heureux qu’il soit désormais clairement reconnu en droit québécois que la diffusion d’informations de nature généalogique constitue une activité expressive protégée par la liberté d’expression. Il s’agirait d’un précédent (...)»- J.P. Pépin dans le Courrier du Sud.  

«L'instiut Drouin se bat pour l'accès à l'information» - Courrier du Sud


«Je me mettrai en calvette à toutes entourloupettes (...) » - Jean Pierre Pépin

Ô toi «idée-force de l'humanité» !
.
:: malhonnêteté intellectuelle ::

Serge Goudreau

  • 1er Forum de S. Goudreau:  
«Lavau  et Hart»

M. Goudreau demande à trouver le mariage de Augustin Lavau et
Élisabeth «Hart».
Il  croit qu'elle est la fille d'un marchand juif de Trois- Rivières.
je lui mets les noms dans maits actes.
Elle ne s'appelle vraiment pas «Hart» ...
(ça sera tout effacé - pour cause d'expulsion)


je la reprends ici :



 (mais réponse sont effacées, mais j'avais conservé les liens, que je mets sur le forum 2)

Je lui prouve que son nom n'est pas «HART» mais quelque chose comme Arel, Harel...
Pas de merci... bien entendu.

  • 2e forum de S. Goudreau:
Augustin Lavau et Élisabeth «Ryan».

Deux-trois mois plus tard,
Serge Goudreau redémarre, le même forum, mais change le nom.
Il prend le nom, le plus marginal, sur l'acte le moins lisible !
De la pure mauvaise foi.

J'ajoute de nouveaux actes, où "Élisabeth Harle"  est mentionnée.






http://genealogie.planete.qc.ca/forums/display_topic/id_15333/Laveau---Ryan/
http://genealogie.planete.qc.ca/forums/display_topic/id_12750/Laveau---Hart/

voila. monsieur Goudreau est fort en gueule, quand c'est le temps de mettre des affaires ampoulées en latin.  Je le cite :  la maxime du droit romain, à savoir qu'idem est non esse aut non probari, en d'autres termes, que l'absence de preuve équivaut à l'inexistence.

... mais de là à les respecter lui-même il y a une marge qu'il ne franchira pas.

:: la généalogie - surdouée pour le lynchage ::


à mes débuts,  «en février» Denise Pelletier me faisait déjà du harcèlement sous de faux pseudos, «Sherlock Holmes» et «Dr Watson» (Béatrice Bolduc et René Roy). Un blogue où bien entendu il ne m'était pas permis de répliquer. On ne m'accuse jamais de quelque chose de précis, toujours de tout ...

*
«08/12/2010 09:02:47
bonjour francois , la personne qui utilisait le code utilisateur n---e je crois que c'est nathalie bedard,mais je suis pas certaine que ca soit une femme meme si elle se nomme nathalie bedard elle utilise tout sorte de code utilisateur pour entrer sur planete car elle se fait mettre dehors a chaque fois encore cette fois-ci en utilisant n---e comme code utilisateur , elle fait ces recherches bizarrement pas comme tout le monde avec des textes comme des romans qelque fois elle obtinise avec les intervenants la prochaine fois si elle revient encore regarde ces ecrits tu verras bien»
- ghislaine (Lefebvre)

«pas comme tout le monde»! Aie! aïe! aïe! chez les lyncheurs, c'est faute fatale... !


*
Julie (Julienne?) Girard : ce qui est «cher à ses pensées généalogiques» c'est son acharnement à me faire expulser, sans que j'ai même le droit d'en savoir la raison ou ai la possibilité de me défendre. Mme Girard est bien meilleure quand j'y suis pas!
Psst! Mme Girard, j'ai rigolé en voyant sur votre site, les ajouts sur "Pierre Girard-Suzanne deLavoye", les ancêtres. Vous êtes repassée aux Archives nationales, ça l'aurait été gentil de m'envoyer le fameux contrat d'achat de 1667 et le recensement de cette année-la... Vous avez certainement mis aux crédits de vos "25 ans" de recherche ces ajouts. Personne ne vous avait fait remarquer que vos données étaient lacunaires, n'est-ce-pas ?
*

Nataly Brisson (Ah ben Calvâsse!)


Évidemment, Lucille Patenaude apprécie le genre.
même si elle m'a déjà fait expulser de ce même forum (par M. Croteau qui ne demandait pas n=mieux) pour avoir écrit une correction en rouge ! Il est tellement commode de s'en prendre à quelqu'un qui n'a pas droit de réplique.


(minuit 55 alias Lucille Patenaude)

Pour ses propres sarcasmes le rouge est tout à fait acceptable.


*
«Bobov, va jouer dans un autre carré de sable» - Denise Pelletier
... et tous les textes effacés, une bonne dizaine,  en moins de 2 heures pour dissimuler les propos ultra-méchants - avec Marie Thérèse Boutin, le plus souvent.
«échappée d'un asile d'aliénés aux murs capitonnés» - René Roy (le harceleur sous l pseudonyme "Dr Watson" avec denise Pelletier.)

*



chercher des "bibittes" : (très péjoratif) chercher des pous, chercher à faire du trouble (par des détails insignifiants). Avoir des "bibittes", des troubles de comportement (psychologique).

etc... il y en aurait des pages, s'il fallait que je copie tout. La quasi totalité, a été très rapidement effacée. !

:: la censure ::

«Aussi, je ne comprends pas pourquoi je reprocherais à des gens de se servir d'un outil en ligne alors que je pourrais l'accepter dans d'autre cas, peut importe quelqu'il soit. Si c'est noir dans un cas, je ne crois pas qu'il puisse devenir blanc dans un autre cas, parce que ça nous soulage la conscience.» - Christian Ratté, Yahoo-GFQ
:: portée sur la supercherie ::

Les conneries de «princesses amérindiennes» aussi servent bien de prétexte à éviter d'admettre, ou à adoucir l'illégitimité par un roman savon teinté d'exotisme. «François Olivier» né et marié nettement «illégitime» à St-Nicolas serait pour certains le «fils naturel du cousin du roi d'Angleterre» un certain Oliver! (cette histoire à la noix a été inventé par un curé-généalogiste. Et ce n'est pas un cas unique).

La «psychogénéalogie» aussi. Heureusement, ça ne colle pas trop ici, au Québec. Mais quand même ... !  (ce lien)

:: Sexiste, discriminatoire ::

Des commentaires du style; «elle était certainement jolie puisqu'à 40 ans elle épouse un homme qui a 10 ans de moins qu'elle» on en voit. On voit aussi des fillettes épouser des bonhommes de 50 ans leur ainé, sans commentaire sur l'apparence du jeune marié. 
«Il s'est mise avec une servante qui a mis bas d'un bâtard.»           
«Il s'est accoquiné avec une indienne à plumes.»
Ce sont des propos d'un généalogiste (le même). Sisisi! Copiés-collés de mes courriels. Il était retraité, avait été professeur de français. Pendant des semaine, je me suis mis en 4 pour l'aider dans ses recherches, puis  j'ai reçu un message qui disait à peu près ceci : «j'ignore ce que vous cherchez, je peux mentionner votre nom dans le livre que je prépare, mais sachez que je suis déjà marié». Il était descendant d'une bien élégante famille (député, notaire, juge...), seulement, d'une branche à côté, celle de l'illégitime laissé de côté, et ça le faisait rager.

Depuis mes courriels, d'un autre généalogiste :

-  c'est rien qu'un p'tit  bâtard. (parlant d'un de ces ancêtres).
 *

:: fondée sur un mensonge ::
Le Code de Déontologie

Ô protège-nous, toi, «l'idée-force de l'humanité» !

::  la cupidité ::

(encore un) parjure de Jean Pierre Pépin (représenté par Denis Racine) - L'ENFLURE est totale...
voir ce lien
*


le BSQ 1926-1997 publié sans droit par l'Institut Drouin (Jean Pierre Pépin, Sébastien Robert, Bertrand Desjardins)

*
Denis Racine, président,  et ses conflits d'intérêt (en faveur de Jean Pierre Pépin, son client)
 *
Denis Racine avocat, en conflit d'intérêt - et fort probable voleur de la liste électorale de 2003
Ô sublime «idée-force de l'humanité» !

 *
 ::  La médiocrité ::
Marcel Fournier

Marcel Fournier
M. Fournier est de toutes les "assemblées", "réunions", "conférences". (coureur de cachet...?)
Si la Fédération demande (dit-on) une connaissance élevée des sources pour obtenir une "attestation de compétence"; M. Fournier peut sur son site. écrire un tas d'erreurs et surtout ne jamais se corriger. M. Fournier dissimule, sans problème,  l'utilisation d'une liste électorale volée à ses membres, le vol d'une oeuvre majeure par une membre de son c.a.  etc...

*
 Michel Pratt

l'histoire déformée de l'Institut Drouin, publiée par l'institut Drouin, écrite par un historien intéressé...

Michel Pratt
Pour M. Pratt, les listes électorales peuvent être publiques, ce sont «des données disponibles» (citation de son "Histoire ...").
Comme par "hasard" son «histoire» a eu, la même année, deux éditeurs différents !  Et, évidemment, un "représentant" de l'Institut Drouin était sur son c.a. (le conflit d'Intérêt, c'est sa façon de diriger) Mentir à ses membres, pour le bien de l'Institut Drouin, (et le sien, on s'en doute...) ne lui cause pas de problème.
À deux reprises il écrit que le Marigot avait une entente avec l'Institut Drouin et le PRDH, puis il s'en dédit. Ni lui, ni le Marigot n'a eu de lien (écrit-il) avec le PRDH qui "accidentellement" aurait été volé pour l'intérêt de l'Institut Drouin, grâce à ses combines mais à son insu ...
référence:Michel Pratt, site du Marigot


*
:: la tromperie ::
«Plusieurs gabarits sont disponibles sur internet afin de vous permettre d’organiser et de présenter votre lignée de façon plus conviviale» - Bertrand Desjardins, professeur d'université retraité et actionnaire (resté très longtemps caché) de l'Institut Drouin
De l'insignifiance simulée : Le beau cadre "convivial" pour faire oublier  qu'il encourage à mépriser le cadre légal (la confidentialité) qui ne lui rapporte pas de $, l'«idée-force» de l'Institut Drouin.
:: la désinformation ::

La Confidentialité selon Sylvain Croteau.
Voir la "liste" de Sylvain Croteau (dont l'auteur est plus certainement Denis Racine)
Un must pour ce qui est de la mauvaise foi et du plaisir à de tromper sciemment.
voir:
La liste à ce lien


:: Le vol ::

Denis Beauregard - plagiaire plagiat et plagieux



Histor de René Jetté 
volé à partir des collections de la Société de Généalogie Canadienne française.

Un vol grandement  facilité par la très grande indifférence de Marcel Fournier.




*
Denis  Beauregard, le plagiaire impénitent.


Ô secours, toi «idée-force de l'humanité» !

 
Bertrand Desjardins, Jean-Pierre Pépin, Sébastien Robert ...
voleurs récidivistes


Jean Trudel - mes aïeux

Pierre Connelly, Jacques Gagnon, Guy Létourneau (SGCE)
Pierre Connelly, Jacques Gagnon, Guy Létourneau (SGCE)
Société de Généalogie des Cantons-de-l'Est  

::  l'insignifiance ::

le mépris de toute Déontologie de Gisèle Monarque de la société de généalogie canadienne française

Ô salut à toi «idée-force de l'humanité» !

::  l'élitisme rétrograde ::
Le répertoire des maires du Québec.
Le  padrem de l'Institut Drouin.
Denis Racine - le maire qui distribuait une liste électorale volée
signifie : «Prosopographie des Administrateurs Dirigeants - Répertoire des Entités Municipales»

Comique : ça l'a été conçu lors du Congrès de la Fédération en 2009... dont était président, l'avocat (en conflit d'intérêt) de l'institut Drouin, Denis Racine, qui est maire de Lac-Sergent! Il s'est fait élire à la mairie peu de temps après avoir distribué la liste électorale (qu'il a fort probablement volée lui-même, alors qu'il était conseiller de l'ADQ).

La présentation initiale était à faire dresser les cheveux sur la têtes ( Oh! Je m'en étais moquée sur un forum. ). On la trouve sur archives.org
Je cite :

«Généalogie planétaire


Cette section portera sur les ascendances extra-territoriales (hors Québec) et antérieures au XVIIIe siècle, d'agnats ou de cognats d'administrateurs dirigeants de la présente base de données. Les ascendances remarquables par la qualité d'un ou de plusieurs individus les composants ou leur potentiel d'ancienneté seront privilégées.» - Institut Drouin...  (les soulignements sont de moi, J'pas pu me retenir...s'cusez)

Gilles Vaillancourt - le maire fourbe   (de Laval)
Le «meilleur des mondes» se poursuit,  avec une section du Padrem nommée «ascendances nobles et ascendances notables» ...!

...et la suite du PADREM sera la Prosopographie de tous leurs graisse-la-patte l'«agnat et le cognat» des beaufs'-de-maire qui ont reçu de trop généreux contrat$ de déneigement, ou autre$... Un dossier généalogique majeur sur l' «idée-force» qu'est «la quête individuelle et familiale d’une vie meilleure».
 À ne pas rater!
Ô toi «idée-force de l'humanité» suit ta quête !


:: bras-dessus, bras-dessous 
avec l'héraldisme ::

J'en connais pas long sur le sujet :
Quatre lignes. Moi, ça me suffit amplement,
à vous de voir si elles vous conviennent :
Mon blason, - pas bégueule,
Est, comme moi, faquin :
- Nous bandons à la gueule,
Fond troué d'arlequin.
(...)
- Bohême de chic (mon poème français préféré) 
Tristan Corbière  (mon poète français préféré)
Il y est "tous" à la fois, le narrateur-poète, le client et la pute : poésie polyphonique...!?

*
Vois aux cieux le grand rond de cuivre rouge luire,
Immense casserole où le Bon Dieu fait cuire (...)
      (c'est un peu mieux que Ô dais céleste!  Non?)

Ces gras graillons grouillants qu'un torrent d'or inonde ?  (...)

Ma foi j'aime autant ça que d'être dans le miel.


- Paris Diurne 
Tristan Corbière


Les textes des Amours Jaunes de Tristan Corbière
sont  à ces liens :  Bohême de Chic  ,  Paris Diurne



:: il faut d'abord savoir rire de soi ::

Je rigole des bévues des autres, mais, je ne m'épargne pas pour autant. Votre meilleure «généalo-gaffe», c'était le sujet d'un de mes forums auquel ...je n'ai jamais été que toute seule à répondre. J'y ai répondu avec un tas de pseudos différents parce que j'en ai consommés en quantité je me suis fait expulsée plus d'une trentaine de fois. 
(Ce n'est pas drôle de côtoyer des gens incapables d'admettre d'avoir fait des bévues, et d'en rigoler.)

Ma «généalo-gaffe»  préférée (et je crois pas qu'on trouvera pire d'ici un bon moment).

PRDH - couple



 eh! eh!  6 baptêmse le même jour pour les mêmes parents... j'y avais vu des sextuplets.
(ce sont des déportés acadiens, qui à leur retour font baptiser leurs 6 enfants nés aux États-Unis.) 
hum! je débutais d'accord!?

Mais, le(s) pire message(s) que j'ai écrit(s) sur mon blogue.  
Ça je ne vous le dirais pas de si tôt! Certains ont disparu...hon!

 *

* je n'ai jamais écouté «Finding Your Roots» (je n'ai pas la télé).
* j'ai cherché AIG, ça veut dite Académie Internationale de Généalogie...
* «noble entreprise» - M. Desjardins (à propos de l'Institut Drouin... qui s'avère être sa propre entreprise, et pas si «noble» que ça.)
- «le Roi Composite» c'est dans le Serpent Vert de Goethe. (c'est un court conte, vraiment très sympathique à lire.)

* «J'ai reçu, Monsieur (Rousseau) , votre nouveau livre contre le genre humain» - Voltaire
* «le meilleur des mondes possibles» -  Dr Pangloss, dont ce blogue vous rappelle, à l'occasion, la sagesse. (personnage de Candide de Voltaire).
* «On n'arrête pas le Progrès!» - M. Desjardins, sur la mise-à jour, PRDH.

Wow! le vrai Progrès «convivial». Y'a-tu lu Olecha? Eugène! Eugène! le PRDH serait-il devenu un roman russe? Hourra! il y aura du saucisson pour tous à prix d'amis. Victoire! On se laisse déjà aller à rêver de la bataille de Pharsale.
* «données disponibles» - Michel Pratt, sur la liste électorale volée.
* idem est non esse aut non probari - Serge Goudreau, pour dissimuler ne pas être en mesure de prouver ses dires ! ce lien
* je ne lis jamais les revues des sociétés de généalogie, mise à part la liste des sujets traités qui ne comporte jamais rien sur la déontologie (une exception : j'ai lu les textes de M. H.  Charbonneau, lorsqu'il était au PRDH et écrivait dans Mémoires de la SGCF).

*

L«idée-force de l'humanité» a su inspirer des représentations à la hauteur de ses prétentions! Ô splendeur !
*

.

J'avais ce méchant commentaire sur mon blogue, ce matin ;
«Bonjour ou Bonsoir c'est selon.
Je constate que la guerre se continue, mais quel est le but ultime?
Une fois toutes ces personnes dénoncées ....
Je suis passée à autre chose de plus constructif heureusement pour moi.
Après ma mort j'aurai laissé une infime trace en m'accomplissant et construisant.
La guerre la guerre c'est pas une raison pour se faire mal   ... »  je ne donne pas le nom.
«Une fois toute ces personnes dénoncées,... je suis passée à autre chose ...». Pourtant, elle n'a jamais dénoncée qui que ce soit, sinon moi !?

J'ai effacé, parce que les généralités, je ne suis pas capable.
J'ai quand même répondu, par courriel.


En réponse, j'ai reçu :
«Ton propos est juste mais c'est une guerre contre les injustices et un jour que tout est dénoncé on peut construire.
Tu as la capacité intellectuelle de te lancer dans des grands projets.
J'ai terminé ma phase de recherche pour les adoptés.
Je commence une télé communautaire il me faudrait une personne comme toi pour faire des entrevues.......
Bon c'était juste un petit passage dans cette nouvelle année 2015»

Voila. Le droit de mépriser, mesquinement, mon travail, - des habitudes tenaces,  prises chez M. Croteau, dont cette même personne rigole des abus, mais trouve toujours à en profiter, quand ça lui convient aussi - parce que, ce que je fais ne suit pas les ornières qu'on nous a si aimablement tracées, et ce pour me demander un service... J'tannée de lire des affaires de même. 
j'ai répondu : «Je maintiens que le «plus grand» projet de Généalogie, le plus «constructif»,  c'est mon blogue. M'en fous, ceux qui ne me croient pas.»

*
oh! ce commentaire a eu une autre suite. Pas mal (et vraiment surprenante)!
«En fin de compte tu as bien raison si ce projet te tient à coeur tu as effectué une recherche immense.
Tu as eu l'audace de te mesurer aux grosses pointures et prouver que plagiat il y avait.
De ce côté j'admire ton blog et par le fait même ton travail.»
- je ne mets pas de nom.
 sisisi!  copié-collé tout en entier. 



Votre moujik,

N

- merci infiniment pour la souffleuse, Natalie !
- C'est un plaisir, Eugène. Elle fonctionne bien ?
- Et, comment! le panneau de contrôle offre une 
infini de possibilités. dégivreur, cruise-control, 
et chauffe-bottes... le voisin en est malade d'envie.
- Hé! Hé! tant mieux! C'est bien fait pour lui!
*

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire